Image de Marie Guzman

Marie Guzman

"Plus profondément le chagrin creusera votre être, plus vous pourrez contenir de joie." Khalil Gibran

"Nous ne vivons que pour découvrir la beauté. Tout le reste n'est qu'attente." Khalil Gibran


103 448 Lectures sur ses œuvres

Ses abonnés

Très très courts

À quelques écumes du dernier cercle

Falta croyait en ses sortilèges. Née dans le corps d'une vouivre sur les bords d'une rivière, elle vécut sa première transition sans y être vraiment préparée. En devenant ondine puis fée elle ... [+]

Qualifié Nouvelles Renaissances 2021
Très très courts

Résidence en pays d'Okaou

J’ai senti ce petit picotement sous la pulpe de mes doigts, et j’ai su qu’il fallait te le dire. D’abord je me suis approchée du jardin ceint de mille herbes folles. Mes préférées. Puis ... [+]

Finaliste - Public Grand Prix Printemps 2020
Très très courts

Dans l'eau rougie ...

On écrivait à la main sur les vagues, dans chaque pays que nous traversions. L’Inde aux couleurs dédiait ses prières. Du bleu pour les Dieux immobiles et du jaune et du rouge pour la vie. Tout ... [+]

Très très courts

Do you remember Sanduni ?

Clara vivait par fulgurance et immobilités soudaines. Comme un chien de chasse qui aurait trouvé à chacune de ses virées un nouvel être vivant et inconnu. Danser sur les marelles de cours ... [+]

Qualifié 72h 1ère édition
Très très courts

A Céleste

Ma gare préférée est abandonnée des règles du monde. La barrière qui fait encore semblant de veiller sur l’herbe a un cri de hautbois. Mais elle demeure l’accès boisé des anciens va et ... [+]

Très très courts

Presque sans lui

Longtemps, je me suis couchée sans bonheur. Je ne voyais pas d’issue à mes interrogations de mère, de femme ou de fille de. Curieusement en devenant la femme de personne, le corps pour personne ... [+]

Très très courts

Groseilles

Ici et là quelques vieilles fleurs séchées montraient la patience du temps. Celle qu'il avait fallu à cet endroit d'enfance pour m'appartenir, comme si un bout de papier changeait les notions ... [+]

Finaliste - Public Grand Prix Été 2019
Très très courts

Quelques gouttes en été

Il n'arrêtait pas de pleuvoir. De grosses gouttes féroces s'abattaient sur l'herbe tendre de juillet. Quelques chardons, fleuris de tout côté, pointaient leurs têtes arrogantes pour braver la ... [+]

Qualifié Grand Prix Été 2019
Très très courts

Désordre poétique

Dans le ciel un joueur de violon cherche à descendre plus près de la rêverie d’un promeneur.
Le temps d'être envahi de mille floraisons, le musicien a disparu, enlierré d'oiseaux blancs. ... [+]

Très très courts

Mékong, mes amours

Encore un dernier virage sur le lit du Mékong. Julia vérifie ses bagages. L’eau charriée par les remous du passé se colore d’un vert étrange. Sur la passerelle qui l’attend, le souveni ... [+]

Finaliste - Jury La Matinale en cavale 6ème édition - Très très court
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

" Little Bastard "

Les Grands Lacs d’Amérique du Nord s'apparentent à des mers intérieures, en effet, d’octobre à décembre, ils deviennent imprévisibles et spectaculaires. Le lac Érié est le théâtre de ... [+]

Qualifié Prix Quiqui 2018
Très très courts

Papa ne dort pas

Maman ne dort pas. Elle regarde papa. Il ne dort pas depuis longtemps, cependant il est froid. Il est si froid que la maison ne semble plus respirer. Je suis petit, je file dehors pour chercher des ... [+]

Finaliste - Public Grand Prix Hiver 2018 - 2019