Image de Liane Estel

Liane Estel

Caractère : adaptable aux circonstances mais aussi « insaisissable » – pieds sur terre et tête dans les nuages. Un animal : le Lynx (observation et souplesse) Une couleur : Camaïeu d'orange (chaleur d'automne) Un livre : « La Fosse de Babel » de Raymond Abellio

127 abonnés

Très très courts

Accordez-moi la grâce

Accordez-moi la grâce
Accordez-moi la grâce de me croire quand je vous dis que les poules ont des dents. Même que parfois elles sont très longues. Ah ! Oui, je peux vous l’assurer ca... [+]

Nouvelles

L'emberlificoteur

Dans la Brasserie du Faubourg, Ludivine attend sa copine Annette. Celle-ci, comme à son habitude, est en retard. Quand elle entre enfin dans la Brasserie Ludivine, en voyant la bobine longue comme... [+]

Très très courts

La spirale des jours

Pour lui plaire j’ai gommé mon existence. Cette inexistence, je l’ai usée jusqu’à la corde puis j’en ai eu assez de dire amen à tout.
Oui, je sais : je ne suis pas tout... [+]

Très très courts

Le mensonge de l'apparence

Du tréfonds de son âme, le désespoir l’entame. Il a si froid. Les battements de son cœur ralentissent puis ils s’emballent, comme partant à la recherche du souffle de la vie. La dérive... [+]

Très très courts

La petite fleur

La petite fleur
Quel geste gracieux que le balancement d’une branche légère ! Entre ses feuilles le vent s’amuse, lui fait dire « oui » ou « non » de la tête.
La... [+]

Très très courts

Pousser la barque du rêve vers la rive...

J’ai envie de changer de planète et, pour mieux me reconnaître, j’ai envie de caresser le temps à rebrousse-poil. C’est donc en ma compagnie incontournable que je devrai partir. Au vu et au... [+]

Très très courts

Mlle Plot

Si jamais on la croise, elle exerce indubitablement une fascination dont on ne réchappe pas. L’emprise de son regard bleu acier soudoie, paralyse en somme son interlocuteur. Devenu muet, de peur ou... [+]

Qualifié Faites sourire 2017 - Très très court
Très très courts

D'arabesque en arabesque

D’arabesque en arabesque ses mains aux longs doigts effilés fendent l’air, en même temps Nadine expose ses idées aux gens attablés à ses côtés. Ses gestes sont-ils vraiment accomplis dans... [+]

Qualifié Prix Saint-Valentin 2017 - Très très court
Poèmes

La respiration de la terre

En cette fin d’automne
Un édredon de nuages
Palpite dans le soir
Et le ciel amoureux échange avec lui
Sa palette de... [+]

Très très courts

L'évasion de la nuit

L’évasion de la nuit se reflète dans le jour. Conditionnée par le nocturne ma vie diurne réagit donc au gré du cumul de ces rêves emportés par la lumière. Le sommeil n’est-il pas un mirage... [+]

Qualifié Livres en Tête 2015 - En haut de l'affiche
Très très courts

Le dos

- Vous comprenez ? Si je m’arrête, je perds trop de temps.
Oui, oui, bien sûr, elle comprenait.
Elle ne voyait de l’homme que son dos. La silhouette était-elle élégante ... [+]

Très très courts

Le regard intemporel

Sur le parchemin des jours le regard s’attarde et remonte le temps.
Au loin, sur l’arbre de vie, une feuille ciselée se balance au gré du vent des souvenirs. En filigrane la trame dentelée... [+]

Qualifié Livres en Tête 2014 - On a lu le film