Image de Chato Garcia

Chato Garcia

Je m'accepte tel quel, qui que je sois, bien que je ne sache pas qui je suis.

123 abonnés


À LA UNE
Très très courts

ma cavale dans la matinale

La matinale de Short édition, j'y pensais depuis un an. En 2015, je n'avais pas pu y participer parce que je m'étais réveillé trop tard: à la retraite depuis quelques mois, je profitais de faire... [+]


Très très courts

Saint-Valentin en juillet

En 1970, j’avais 20 ans et j’étais étudiant. Pendant le mois de juillet, cette année-là, j’avais trouvé facilement un job à la SNCF, à la gare du Nord, où je délivrais comme beaucoup... [+]


Prix Saint-Valentin 2017 - Très très court
Très très courts

La chute fatale

Si mes calculs sont exacts, Morris ayant découvert Luke en 1947, alors que celui-ci devait avoir à peu près vingt-cinq ans, il y a de cela soixante-dix ans : il doit donc se promener, âgé de... [+]


Lucky Luke 2017
Très très courts

Surprise et déconvenues : exploration de ma vie

2 ans A peine conscient de ma vie douce, bien entouré, je pars avec mes parents en visite chez ma grand’mère: à pieds « Il est assez grand pour marcher » à dit mon père... [+]


La Matinale en cavale 4ème édition - Très très courts
Très très courts

La boulange

Dans cette histoire, je vis dans la rue. Une décision que j’ai prise. Je voulais fuir et me protéger de toutes les influences le conditionne ment et le formatage de l’esprit. Je vis dans cet... [+]


Très très courts

Le développement psychomoteur

Comme la plupart des humain je pense avoir choppé ce que les psychologues appellent le « développement psychomoteur«. J’espère qu’il ne s’agit pas d’une maladie honteuse. De toute... [+]


Très très courts

Tout ira pour le mieux

Dans ce monde tout est mécanisé, si bien que personne ne pense à faire d’efforts, la corpulence de chacun s’est intensément modifiée. L’obésité règne en maîtresse absolue. Les robots... [+]


Poèmes

Morale bourgeoise

Un petit fagot
dans le bûcher du banni
jet du vertueux


Prix Haikus Été 2015
Poèmes

Été

Fagot jeté dans
le grand feu de la saint jean
souhait lumineux


Prix Haikus Été 2015
Poèmes

Misère

Aciérie vidée
chômeurs réchauffés par des
rêves laborieux


Prix Haikus Été 2015
Poèmes

Rêver

Grand feu du soleil
sur la mer d'un bleu profond
nous bourlinguerons


Prix Haikus Été 2015