Fabien B.


À LA UNE
Très très courts

Etoile noire, filante

De mémoire locale, on n’avait jamais vu ça. Quarante et un degrés le vingt-neuf septembre. L’été jetait ses derniers fauves dans l’arène. Régis fumait une cigarette devant sa boutique. La... [+]

Qualifié Court et noir 2019
Poèmes

L'aube des cygnes

L'aube dessinait des cygnes
aux hasards de ses yeux
périphérie solaire, étendues de glace
que l'on brûlerait au... [+]

Qualifié Prix Saint-Valentin 2018 - Poèmes
Très très courts

Le fouineur

l’impact des gouttes sur le métal me fit penser au claquement de bec du pic-vert. Que l’on entend mais que l’on ne voit pas. L’obscurité était de four, j’avançais à tâtons en tachant... [+]

Qualifié Court et noir 2017
Nouvelles

Je m’appelle Éric Satie

Son nom est Éric Satie.
Mais il n’est pas le compositeur Éric Satie. Main d’œuvre pour les chantiers navals de Saint-Nazaire, sa mort aussi anonyme qu’indéniable ne lui valut aucune... [+]

Poèmes

Résistance à l’entropie

- Si je devais ressusciter je voudrais n’être plus qu’un seul atome.
Comme une petite poussière d’étoile,
de ses... [+]

Poèmes

Les matins d’herbe grasse

je me retrouve hors de l’histoire
passant couleur d’espace
sur des chevaux babéliens
dans le creux des vagues... [+]