William F.

Les rideaux ont la couleur-luzerne des peines désuètes. Les chagrins proustiens du temps effilé. Je revois ce lit aux dossiers en bois brut, sombre et robuste… J’entends encore le plancher craquer à chaque pas, comme se craquellent les douces espérances de la jeunesse…

Poèmes

L'incendie décor

Le feu des varechs
dessinait sur notre plage
l'incendie des corps

Qualifié Prix Haikus Été 2015
Poèmes

Feu couleur corail

Le feu des marées
découvre en son flamboiement
ton sexe corail

Qualifié Prix Haikus Été 2015
Poèmes

Perle de rosée

Sur un potiron
perle un bouton de rosée
et la vie s'écoule

Finaliste - Jury Prix Haikus Automne 2014
Très très courts

Braconnage

Quelques coups de feu retentirent. Des oiseaux s'envolèrent par dizaines et des branches d'arbres tombèrent à la suite de leur fuite. On entendit aussi quelques cris, des hommes sans doute, ils... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2014
Poèmes

Crépuscule citadin

J’entends la nuit hurler en tombant sur la ville
Un cri d’un autre monde un feulement nocturne
Qui fait même dévier les... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2014