Image de Jo Hanna

Jo Hanna

Un texte c'est comme une vie, il naît, il grandit mot après maux, il vit à travers ses lecteurs et il s'achève brutalement par un point final. Mais un bon texte c'est comme une bonne personne, il ne meurt jamais vraiment, il reste dans les mémoires et dans les cœurs. Il nous touche, nous fait réfléchir, nous fait rire, nous fait pleurer. Je vais écrire jusqu'à réussir ce texte.

392 abonnés


À LA UNE
Très très courts

La fin de l'histoire

J'avais écrit tout le jour. Mes mots noircissaient le papier, ça et là des ratures témoins silencieux des fluctuations de ma pensée. Je contemplais mon œuvre avec une joie immense.
-C'est... [+]

Très très courts

Les yeux couleurs ciment

Elle avait les yeux couleur ciment, un regard de béton.
La belle fuyait la passion.
De déceptions en désillusions, sa carapace s'était forgée, épaissit, d'années en années.... [+]

Très très courts

Nuits Blanches

Pour le site Wikipédia , une nuit blanche c'est :
« Une nuit blanche est une nuit complète sans sommeil, sans avoir dormi la journée précédente.
L'expression nuit blanche peut aussi... [+]

Très très courts

Charles prend le train

Je n'avais que huit ans quand c'est arrivé, mais je m'en souviens encore. Avec maman on allait à Lyon. Elle avait quitté papa et elle voulait se rapprocher de sa famille. On était à la gare parce... [+]

Très très courts

La fille qui danse

C'était beau d'être une fille. Elle noyait son chagrin à moindre coût. Tous les soirs dans un bar, elle profitait des « soirées gratuites pour les filles » et des verres que les... [+]

Très très courts

J'ai souffert de ne plus t'en vouloir

Tu sais, le plus triste c'est pas d'en vouloir à une personne Non. Le plus triste, c'est quand tu te rends compte que cette rancœur était la dernière chose qui vous liez. Le plus triste, c'est... [+]

Très très courts

Le garçon à la moto

Il avait peur de disparaître, le petit garçon. Il avait toujours eu peur de disparaître.
A 14 ans, il avait découvert la cigarette. Il s'était senti vivre alors.
Il se tuait pou... [+]

Très très courts

Il y a ces personnes

Il y a ces personnes que l'on aime pour ce qu'ils sont et non par obligation. Ces personnes qui nous apprennent à vivre, nous aident à nous relever à chacune de nos chutes. On peut tout leur dire... [+]

Très très courts

Il y a toi et il y a moi

Tout a commencé par des regards jetés à la dérobée. Chacun faisait semblant de ne pas voir l'autre. Puis il y a eu ce midi à la cafétéria. Tu étais seul et dans un élan de confiance, je me... [+]

Nouvelles

Souvenirs 22

Je relis mes mots avec émotion. Voilà six mois que j'ai finis ce journal. Mais je ne pouvais pas me résoudre à le laisser ainsi. Il me faut raconter la fin, pour enfin tourner la page.
Je me... [+]

Nouvelles

Souvenirs 21

C'est une sensation étrange que de se sentir vivre à nouveau. J'ai quitté Alice, plus légère que jamais. Je songeais un instant à aller te retrouver. Mais que te dirai-je alors ? Je t'ai... [+]

Nouvelles

Souvenirs 20

Le commissariat était à une demi-heure de route de la prison. Le trajet me semblait bien trop long pour que je le passe à ressasser ma rencontre avec Bill. J'allumais la radio et je me rendis... [+]