Image de Jean Sichler

Jean Sichler

Les voyages "déforment" la jeunesse dit-on, je n'ai pourtant pas tellement voyagé mais suis tout déformé! en outre j'ai l'esprit tordu, voilà ce qui arrive lorsque l'on a la musique dans le sang, la littérature, la peinture, l'art sous toutes ses formes. Pour le reste ce serait trop long, regardez à mon nom sur internet.

6 abonnés

Poèmes

Roses d'automne

Rose-thym, Rose-thé, roses éperdues,
Parfums éloignés aux confins des nues
De feuilles et de pétales évanouis
Corolles... [+]

Poèmes

L'Adieu

Sans « Au revoir »
Il est parti
Mon ami
Un beau matin
Sur un chemin
Plein de fleurs
Mais dans mon cœu... [+]

Poèmes

Argonne

Quand l’empreinte rompue de la dernière tranchée
Par la bise et le gel se sera effacée,
Quand les derniers sillons se... [+]

Qualifié Grand Prix Printemps 2020
Poèmes

Au solstice d'été

Au solstice d'été que les embruns arrosent
En minutes poudreuses où divine repose
Dans le sable effrité d'un cadran non... [+]

Poèmes

Le lapin et la tortue

Quand le temps laisse son manteau
de vent, de froidure et de pluie
et se vêt de broderies,
de clair soleil, doux et... [+]

Poèmes

Le corbeau et le renard

Sur son arbre perché Maître corbeau voyait renard approcher.
Celui-ci avait faim. Depuis des semaines pas le moindre poulet... [+]