Janis Adoro

J’aime jouer avec les images et les mots, les assembler tel des petits cup cake


À LA UNE
Très très courts

La farce

La couverture orange de son livre m'intrigue. Je n'ai pas réussi à voir le titre. Plus personne ne lit de nos jours, c'est aussi parfaitement démodé que d'écouter un disque sur une chaîne hi-fi... [+]

Qualifié Grand Prix Été 2021
Très très courts

Plongeur au bout du monde

Plongeur, presque au bout du monde. Ça fait rêver. Et pourtant... Il ne ramène pas d’étoiles de mer et encore moins de perles. Non, Angel fait la plonge au restau du bout du quai à Marseille... [+]

Très très courts

Le dernier verre

« Bonjour, je m’appelle Sébastien, j’ai 32 ans et je suis alcoolique. »
« Bonjour Sébastien ! » me répondent en chœur une douzaine d’êtres hybrides à... [+]

Très très courts

Le mobile

La lune s’était détachée et gisait sur le parquet. Un jour, d’un coup de pantoufle, elle irait rejoindre les autres moutons, détritus, objets perdus sous la commode.
Le mobile n’en... [+]

Qualifié Grand Prix Hiver 2018 - 2019
Très très courts

Pile ou face

La route se séparait en deux, « comme la langue bifide et perfide du serpent », se disait Lorca.
Comme chaque fois que la nausée le prenait à devoir choisir, il sortait une pièce de sa... [+]

Très très courts

L'étang

Telles des bulles de champagne, remontaient à la surface des poissons crevés au ventre argenté, reflétant les pâles rayons d’un soleil avare. Un mois que Luis était là, dans sa cabane, à... [+]