Image de Jacqueline Hardy-Jamil

Jacqueline Hardy-Jamil

Rêver d'écrire depuis qu'on a 12 ans, l'avoir décidé à l'âge de 16 ans. Faire des études littéraires puis la traversée du désert entre le rêve et le doute. Et en attendant, explorer l'existence, professionnelle surtout, et y faire beaucoup de choses, avec beaucoup d'aller-retours - et toujours, comme fil rouge, le(s) langage(s) et la communication - et puis ce rêve gardé bien au chaud...
POÈMES
9   88 lectures
Lumière en couleurs
Foule manèges échoppes
Cris d'excitation

POÈMES
3   63 lectures
Blanc immaculé
Voiture au kilomètre
Luxe fantasmé

POÈMES
5   71 lectures
Phares et enseignes
Guidance lumineuse
Nuit sur la ville

POÈMES
3   68 lectures
Sirène hurlante
Lumière clignotante
Appel en urgence

TRÈS TRÈS COURTS
8   125 lectures
L’amertume.
Qui ravage les muqueuses. Qui donne à tout ce qu’elle touche son terreux arrière-goût.
Elle attaque, elle contamine, elle dégrade. Après son passage, plus rien n’est ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
5   109 lectures
Être un exilé, c’est se sentir étranger partout, où qu’on soit, où qu’on aille.

C’est se sentir d’ailleurs.

C’est se sentir toujours un peu différent, un peu décalé, ... [+]

POÈMES
2   92 lectures
À travers la musique tu trouveras la folie
Et dans la folie tu trouveras ta vraie nature
Dans... [+]

NOUVELLES
6   137 lectures
Survivre, c’est tenir, tenir le coup.
Survivre, c’est tenir, non pas année après année, ni mois après mois, ni semaine après semaine, ni jour après jour.
Ce n’est même pas tenir ... [+]

24 abonnés

Image de Fred PanassacImage de CristelDImage de Isabelle LambinImage de RagondinImage de Qualsevol NitImage de Mone DompnierImage de Blandine RigollotImage de Claire DoréImage de Lammari HafidaImage de Kien91Image de Bertrand MôgendreImage de MayouImage de François DuvernoisImage de C.WillImage de Jean CalbrixImage de Joëlle BrethesImage de EvinrudeImage de DeletedImage de MogImage de Christel GaelleImage de AnnelieImage de Natacha KImage de DeletedImage de Deleted Voir +
pour laisser un message à Jacqueline Hardy-Jamil