J. Miromensil

Poèmes

Les rigoles noient

Les rigoles noient
quand les gargouilles hululent
un flot clair-obscur
leurs gris méandres charrient
un flux de nombrils à l’air

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Feu les lampadaires

Feu les lampadaires
auréolent les carreaux
nos deux seuls lanternent
étoiles au plafond songent
l’au revoir à un amant

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Un soir alunit

Un soir alunit
un geai qui se démantèle
des couleurs du jour
un battement de paupières
envole mon aujourd’hui

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

En premier croissant

En premier croissant
grâce à son calendrier
un visage germe
il a feuilleté les mois
et printemps cligne de l’oeil

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Très très courts

Hasta la Sans-Titre

Il est un long couloir que bordent des rangées de maisons mitoyennes. Les balcons flanchent vers la moquette qui tapisse l’entre-deux. Leurs faces se toisent. Ce couloir est le lit d’un fleuve... [+]

Qualifié Imaginarius 2017
Très très courts

Le mesureur de nuages

Debout sur mon socle, mes bras infatigablement levés vers le ciel, moi, statue aux traits grecs et aux muscles bandés, je mesure les nuages. Figure élancée dans un... [+]

Qualifié Grand Prix Hiver 2014