Image de H_deg

H_deg

D'abord lectrice, j'ai commencé à écrire les textes que j'aurais eu envie de lire.
Aujourd'hui, j'ai envie d'en partager certains avec ceux qui le voudront bien.
Merci d'être passé...

Très très courts

Lâchez-moi.

J’en ai marre. Voilà, c’est dit. On ne me laisse jamais tranquille. Comme j’aimerais être mis de côté, relégué au second plan. Je sens bien que je suis envié mais pourtant il n’y a pas... [+]

Très très courts

L’appel

De la brume, des ombres. De petits nuages passent sous la lumière des phares. Sous l’austérité des arbres, je roule au ralenti. Une chanson des Beatles résonne dans l’habitacle du combi... [+]

Très très courts

La maison où je vis n'est pas celle que j'imaginais

Enfant, je rêvais devant les vieilles pierres, les bâtisses à moitié écroulées et les façades qui ne tenaient qu’à un fil. Les années 1800 sinon rien ! Un peu d’histoire, du parquet qui... [+]

Très très courts

Gardons le sourire

C'est sa dernière année. Trente ans qu'il est concierge de cet immeuble bétonné.
Trente ans qu'il prend soin des escaliers de l'entrée, qu'il repeint la descente de la cave ou qu'il s'interpose... [+]

Poèmes

La belle de l'ombre

La belle de l'ombre
après le feu des couleurs
éclate et frissonne
d'une impassible fraîcheur
tranquille attendant le jour

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Parfois deviné

Parfois deviné
un indiscret aperçu
un jean un peu traître
savoir-faire intemporel
le signe du bon plombier

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Très très courts

Un matin

J'arrive dans les premières au lycée le matin. Je rentre dans la première cour pavée de l'ancien hôpital qui nous sert d'établissement et je me pose sur la fenêtre de la petite bibliothèque... [+]

Poèmes

Sifflement glacé

Sifflement glacé
un plaid un chocolat chaud
réconfort fumant

Qualifié Prix Haikus Hiver 2016
Poèmes

À zéro degré

À zéro degré
le petit flocon s'agite
perdu dans la foule

Qualifié Prix Haikus Hiver 2016
Poèmes

Aïeuh!

Ôter les chaussures
au premier contact du sable
le pied se charbonne

Qualifié Prix Haikus Été 2015
Très très courts

Où va donc cet humain...

« Un bouquet de fleurs à la main, il connaît le chemin, il avance de bon cœur... Où va donc cet humain qui porte un bouquet de fleurs ? », la chanson de Maxime le Forestier flotte... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2015