Image de Graziella

Graziella

296 abonnés


À LA UNE
Poèmes

Une seconde de fascination

Il n'a jamais cru en la raison. Mais c'est lui qui avait,
Raison,
Il fallait toujours qu'il dise merde à tout,
qu'il... [+]


Poèmes

Les larmes des passants

Quand dans la rue une ombre marche par terre,
sans ramper, sans lumière,
on croise l'érudit de nos sommeils,
qui... [+]


Très très courts

La furie de vivre, la furie de mourir

Le corps enduit de frange froide, une sueur puante collant à sa peau, arrachée de ses tripes, sur le sel humide de sa crasse qui la tue, elle écorche ses bras, la peau crispée dans un élan poisse... [+]


Très très courts

Les Méandres Ivres

Vous étiez un beau paysage.
Tu étais né à quelques minutes d'une étoile. C'était une étoile à l'ombre du soleil, cachée sous les draps du ciel. A quelques minutes près, tu... [+]


Imaginarius 2018
Poèmes

Se taire

Se taire,
sans rien dire,
avancer.


Poèmes

Dans son ciel étoilé

Il fabrique des étoiles
Sans toit mais avec toi,
C’est comme ça qu’il est royal,
Dans son palais d’illusions,
Avec... [+]


Poèmes

Fous d'artifices

Sac à dingue,
C’est comme si tu l’tenais déjà, le flingue,
Posé, chargé, sur ton front bien
Peigné
T’étais... [+]


Poèmes

Reflets argentés

Reflets argentés
sur cet habit de lumière
paillettes inertes
image d'astre éveillé
un miroitement divin


Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Tu te dévêtis

Tu te dévêtis
comme la nuit t'habillait
de son plus parfait
et de son plus bel écrin
qui égarait ta beauté


Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Quand les réverbères

Quand les réverbères
s’animent avec la nuit
la toile argentée
cesse alors de scintiller
pour apprivoiser la rue


Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Une rêverie

Une rêverie
estompée sur le bitume
volée par la nuit
s’éclipse vers d'autres cieux
sans impasse sans limites


Prix Tankas Printemps 2018