Image de Frédéric Gramazio

Frédéric Gramazio

"Je pense à la chaleur qui tisse la parole autour de son noyau le rêve qu'on appelle nous"
Tristan Tzara
"Poésie, la vie future à l'intérieur de l'homme requalifié" René Char

œuvre
à la une
POÈMES 
11 lectures 1
Quand je ferme les yeux
C’est toi que je vois
Cerisier en fleurs, rose
Prunier ... [+]

POÈMES
1   7 lectures
Un jour on a mis des haïkus dans des bocaux de raviolis et c’était bon
Un jour tu as ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
69   102 lectures
J’écris avec de l’ombre. Mon encrier dans ton oreille. Pour tes lèvres-buvards arides. Pour ses seins-pruniers sauvages et ma salive a le goût de la sueur sur toutes les pages d’un vieux ... [+]

Imaginarius 2018
NOUVELLES
5   51 lectures
Il était de nuit même le jour.
D’abord poseur de voies à la RATP puis, avec des cours du soir, il était devenu contremaître. 25 ans de nuit à s’occuper des rails du Métro. Pourtant, ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
66   84 lectures
Elle s’appelait Maryse. Elle avait 88 ans et tous les midis j’allais lui apporter son repas à domicile. Elle habitait au 5ème étage sans ascenseur, place aux herbes dans le quartier de la ... [+]

Prix Quiqui 2018
TRÈS TRÈS COURTS
5   38 lectures
Il était expert comptable comme religion et cycliste du dimanche par vocation. Parfois il allait au bureau en vélo et avalait dès l’aube 76 km après ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
3   33 lectures
Il n’ya pas d’air où je vis. Pas de vent dans les cheveux. Pas de vent qui fait siffler les arbres. Pourtant on n’étouffe pas. Juste un bruit sourd et ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
68   114 lectures
C’est un terrain vague, de ceux, qui n’existent nulles parts, avec la carcasse d’un vieux bateau au milieu. C’est le terrain vague de mon enfance. Personne ne connaît ... [+]

Faites sourire 2018 - Très très court
TRÈS TRÈS COURTS
386   693 lectures
L’appartement se trouve au rez-de-chaussée. Les persiennes électriques sont toujours fermées, de jour comme de nuit, comme des paupières cousues. Les carreaux sont ... [+]

Finaliste - Sélection Jury
Grand Prix Automne 2018
POÈMES
2   30 lectures
Souligner tes yeux à l’encre vermeille
Parcourir l’immensité d’un détail
Nuls autres ... [+]

103 abonnés

Image de ZouzouImage de Rellum59Image de Fred PanassacImage de J.M. RaynaudImage de LoodmerImage de André PageImage de Luc MichelImage de Paul TheryImage de Stephanie BruzzoneImage de Keith SimmondsImage de Gérard AubryImage de Marie GuzmanImage de JarriéImage de AristideImage de Yannick DetraissanImage de Ginette VijayaImage de Chantal SourireImage de Ch LevinkyImage de Lison ZoncoImage de Virgo34Image de Thierry ZamanImage de Aurélien AzamImage de Mome de MeuseImage de Elena Hristova Voir +
pour laisser un message à Frédéric Gramazio