Flosologne

Hantée par le thème de la féminité et du mal-être ambigu que celle-ci suscite en soi autant que chez l'autre, en même temps qu'un bonheur paradoxal, Florence Charrier nous emporte dans un univers féérique et doux amer à la fois, ambiance qui n'est pas sans rappeler certains films de Sophia Coppola, un outre-monde où le sexe des personnages perd toute importance lorsqu'ils en viennent

3 abonnés