Image de Firenze

Firenze

Ionesco pensait qu'un monde sans art ferait des Hommes un peuple d'esclaves et de robots. Pour se penser soi-même Homme, sans doute faut-il commencer par se découvrir artiste ? Peut-être devrait-on plus y croire

œuvre
à la une
POÈMES 
57 lectures 8
Dans ce grand ciel bleu-noir qui a tant vu passer
Le regard plein de larmes des amants ... [+]

POÈMES
2   16 lectures
Sous les rayons de lune miroitait l’éclat clair
D’un rêve à l’aile fragile, frissonnante ... [+]

POÈMES
1   15 lectures
De la fumée d’aurore moussait au fond du ciel
Entre les sémaphores des côtes brunes et ... [+]

POÈMES
2   31 lectures
Il y a au fond de tes yeux
Quelques étoiles d’or et de feu
Un rêve doux comme du coton
Qui ... [+]

POÈMES
1   28 lectures
En errant seule sur le chemin
J’ai cru apercevoir une ombre
Qui dessinait dans le lointain
Un ... [+]

POÈMES
2   31 lectures
Une nuit calme au clair de lune
J’ai vu les ailes des soupirs
Frôler l’Adriatique brune
... [+]

POÈMES
9   186 lectures
En marchant sur le quai,
Un soir d’été naissant,
Eblouie, j’observais
Les caprices du ... [+]

Qualifié
Grand Prix Eté 2015
POÈMES
11   193 lectures
L’Hiver de son long manteau blanc
Laisse tomber la traine poudreuse,
Et s’en vient, d’un ... [+]

Qualifié
Grand Prix Eté 2015

31 abonnés

Image de PhilshycatImage de Isabelle LambinImage de Felix CulpaImage de Olivier JacqueminImage de PrijganyImage de Bertrand GilleImage de Marie VincentImage de PascalImage de Ophelie F.Image de Mama Durodie de CharrinImage de Madeleine DuvalImage de Lucie M. PonroyImage de Déborah LocatelliImage de François DuvernoisImage de RocadeImage de RACImage de Loreena RuinImage de Lucie-Ly MeyImage de Chris JeanImage de PhoenixImage de Nadine GazonneauImage de JihèmeImage de MickyImage de Samir Fchouch Voir +
pour laisser un message à Firenze