Image de Eric Vain

Eric Vain

Si j'écrivais une autobiographie, ma vie serait une feuille blanche, terne, insipide, où aucune possibilité de la voir s'agrandir s'ébauche et où la profondeur n'existe. C'est justement pour pouvoir la remplir et la rendre plus vivable que j'écris avec espérance.
Amoureux du Japon depuis 6 ans. Influence de Furukawa Hideo, Haruki Murakami, Baudelaire, Dazai Osamu, Issa, Akita Hiromu, Heidegger...

197 abonnés


À LA UNE
Très très courts

De religione

Assise sur son fauteuil roulant, Marie se perdait devant l'immensité de la cathédrale s'élevant devant elle. Une sensation de nausée l'arpenta, à mesure que son corps ressentait l'air froid... [+]


Finaliste - Public La Matinale des Lycéens 2017 - Très Très court
Très très courts

Acte final, seconde partie

Les flammes du feu de bois dansaient dans le foyer incandescent. Petit à petit, elles s’amincirent jusqu'à perdre leur grandeur et leur vertus lénifiantes. Le flux de chaleur constant mais... [+]


La Matinale en cavale 4ème édition - Très très courts
Poèmes

L'art de l'effeuillage

L'art de l'effeuillage
servi par le vent d'automne
qu'apprécient les glands


Prix Haikus Automne 2016
Poèmes

Écureuil voleur

Écureuil voleur
poussé par le vent d'automne
la noisette tremble


Prix Haikus Automne 2016
Poèmes

Noisette tombée

Noisette tombée
sur sa coque trapue glisse
la pluie automnale


Prix Haikus Automne 2016
Poèmes

La noisette passe

La noisette passe
deux écureuils cow-boys sortent
leurs armes à glands


Prix Haikus Automne 2016
Poèmes

Noisette guignée

Noisette guignée
les yeux revolvers chargés
de balles à glands


Prix Haikus Automne 2016