Image de Emmanuelle Piton

Emmanuelle Piton

À quatre ans, j'ai pris conscience de mon existence en brandissant quatre doigts tendus, du haut du toboggan, à une maman curieuse qui me retenait de dévaller comme une furie la pente de plastique. Depuis rien n'a trop changé: ma vie est une succession de montagnes russes et de sensations fortes, mais je prends le temps de donner ce qu'ils veulent à ceux qui voudraient me ralentir dans ma course.

366 abonnés

Nouvelles

Le coup de la panne

Les premières secondes, le plus difficile à admettre, c’était de devoir finir le travail toute seule. Avant de me remémorer nos nuits blanches, avant même de réaliser que tu ne serais plus... [+]

Lauréat - Public Grand Prix Automne 2014
Recommandé Par Short Édition