Emerillon

Dire beaucoup en peu de lignes, voilà ce qui me tente, voilà ce que je tente.

143 abonnés


À LA UNE
Nouvelles

Le Flotel

— Alors notre projet a-t-il avancé ?
— Oui, oui, voyez le dépliant
« Vivez un séjour inoubliable sur un hôtel flottant. Où ? Notre Flotel est amarré sur un des plus fascinants... [+]

En compétition Grand Prix Hiver 2021
Nouvelles

Lait de discorde

 
Moi, du lait, j'en avais.
Je pleurais mon petit, à peine né, parti au pays du grand repos.
Ma maîtresse m'a dit : Johanna, parce qu'elle m'appelle Johanna ; mon vrai nom de là-bas, de... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 19
Très très courts

La pietà aux bras croisés

Ayant poussé la porte d’une chapelle romane, au cœur de la forêt d’Orléans, je contemple une pietà, Vierge assise au pied de la croix, Jésus mort sur ses genoux. Cette sculpture en bois... [+]

Qualifié Grand Prix Été 2020
Très très courts

Rapin

Carton à dessins sous le bras, la boule au ventre, il se dirige vers l'Académie des Beaux Arts. Introduit par l »appariteur, le buste raidi, il se courbe respectueusement pour saluer les trois... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2018
Poèmes

L'essor d'Icare

Bientôt ce serait l'instant
Agrippé au basalte escarpé
l'arbre unique l'attend
lui le reclus
qui s'est mis à couri... [+]

Poèmes

Je resplendis fière

Je resplendis fière
au beau milieu de vos nuits
mais parfois pudiques
les nues me parent de voiles
incandescents et diaphanes

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Très très courts

Le zouave

Cet hiver-là, le fleuve avait enflé. La Seine était si haute à Paris qu'elle caressait les épaules du zouave du pont de l'Alma. La maîtresse de l'école communale des filles, là-haut sur la... [+]

Qualifié Grand Prix Eté 2015
Poèmes

Lascive nocturne

Lascive nocturne
oui je me prends à danser
pour toi fier soleil
et tire ma révérence
quand m’ignorant tu surgis

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Là-haut Bételgeuse

Là-haut Bételgeuse
nos pas narguent le silence
glissant côte à côte
nos deux ombres distendues
soudain se sont confondues

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Très très courts

Triangle rose

Le prisonnier saisit une lourde pierre sur le tas, la transporte avec effort quelques mètres plus loin pour former un autre tas.
Puis recommence.
Pour rien.
Si, pour l’humiliation, la mort... [+]

Poèmes

Tsunami

Treize novembre
Un tsunami s'est abattu
Et leurs vies se sont tues.
Haine, stupeur et sang,
ces déments tuent et... [+]

Très très courts

Voix d'eaux

Emergeant de l'eau main dans la main, ils courent sur la plage nue et s'affalent sur le sable en riant aux éclats. Il éponge le dos de sa compagne, soulève les cheveux bruns encore dégoulinants et... [+]