Image de Odile Nedjaaï

Odile Nedjaaï

Une quinzaine de nouvelles primées à des concours, quelques publications en revues et recueils collectifs et deux textes lauréats sur Short-édition ("Sakura" et "Septembre"). Et en cet été 2021, un haïku lauréat du Grand Prix Poésie RATP, affiché dans les rames du métro parisien.

75 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Le déjeuner des canotiers

Dans son restaurant au bord de la Seine à Chatou, Alphonse Fournaise transpirait à grosses gouttes près de ses fourneaux. La canicule s'était abattue sur Paris et ses environs et si la... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Été 2021
Très très courts

Garder la tête froide

J'ai toujours détesté la chaleur. Rien ne vaut un froid vif pour me revigorer et me voilà fringant, au meilleur de ma forme. D'ailleurs, c'est bien connu, le froid conserve, les aliments, les... [+]

Qualifié Court et noir 2021
Très très courts

Du printemps dans l'air

Chaque jour, j'effectue ma promenade quotidienne dans le village. Une heure, ni plus, ni moins, par tous les temps. Si l'itinéraire ne varie guère, rien n'est jamais pareil. Aujourd'hui, l’air de... [+]

Qualifié 72h 1ère édition
Très très courts

Des roses blanches pour ma jolie maman

Cela faisait longtemps qu’il en rêvait, Bernard. Un énorme bouquet de roses blanches pour l’auteur de ses jours. C’était sans doute à cause de la chanson « C’est aujourd’hui... [+]

Qualifié Court et noir 2019
Très très courts

Un charmant petit cimetière

De nos jours, les gens sont toujours pressés. Ils courent pour attraper leur bus, ils courent dans les couloirs du métro, ils courent derrière leurs caddies au supermarché, ils courent même le... [+]

Qualifié Grand Prix Printemps 2019
Très très courts

La tente rouge

L’aube s’était levée sur le désert depuis longtemps déjà. Comme chaque matin, les villageois avaient profité des heures les moins chaudes pour vaquer à leurs occupations. Pour Amina, cette... [+]

Qualifié Déclaration universelle des droits de l'Homme 2019
Très très courts

A toute berzingue !

J’ai toujours aimé la vitesse. Déjà, tout petit dans ma poussette, j’adorais quand ma mère était pressée et courait pour attraper le bus. Quand j’ai eu mon premier tricycle, quelle joie ... [+]

Qualifié Prix Quiqui 2018
Très très courts

Noces de coton

Le paysage alentour avait perdu tout relief et toute nuance. Il se fondait dans un dégradé de noir et de blanc où seule la carrosserie rouge de leur voiture faisait une tache de couleur. Un voile... [+]

Qualifié Imaginarius 2017
Très très courts

Un homme heureux

Comme tous les soirs après sa journée de travail, Henri monta dans la rame et trouva une place près de la fenêtre. Entre son entreprise à Saint-Germain-en-Laye et son domicile à Nanterre, le... [+]

Qualifié RATP Les 40 ans du RER
Très très courts

Des livres qui délivrent

Il est difficile de se rappeler ses premières lectures enfantines. Pourtant, je me souviens encore du poids du livre dans mes mains, de l’odeur du papier, du froissement des pages que l’on... [+]

Qualifié Grand Prix Hiver 2018
Très très courts

un matin d'été à la campagne

A la campagne, on se lève de bonne heure, tous les jours, toute l'année. La grasse matinée du dimanche et des vacances, c'est pour les gens des villes. Outre cette étrange pratique, ils ont... [+]

Qualifié Livres en Tête 2016 - Lever de bonheur