Image de Christophe P.

Christophe P.

Lorsque j'étais enfant, Maman, me dit: "Tu as été piqué par une aiguille de phonographe". En effet, je parlais pour le plaisir de parler. Ces choses là, ne s'expliquent pas. Depuis, j'ai pris ma plume et je suis auteur-compositeur-interprète, poète et écrivain en herbe. Bravo Maman!

876 abonnés

Poèmes

À la belle étoile

À la belle étoile
je dormais dans un Prévert
tu veillais sur moi
Je rêvais de toi ma blonde
a-t-il plu ou tu pleurais

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Elle ouvre les yeux

Elle ouvre les yeux
quand le soleil a sommeil
comment voulez-vous
qu'on les marie tous les deux
jamais il ne se verront

Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Les femmes m'adorent

Les femmes m'adorent
quand le chocolat Cémoi
car je fonds pour elles

Qualifié Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

J'ai confectionné

J'ai confectionné
ce bon gâteau de sa voix
plaisir de la bouche

Qualifié Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Le mot de la faim

Le mot de la faim
je l'ai trouvé en mangeant
c'était délicieux

Qualifié Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Vous ne pourrez pas

Vous ne pourrez pas
m'en péché originel
je mange la pomme

Qualifié Prix Haikus Automne 2017
Très très courts

Je vis avec peu

Depuis quelque temps, je vis avec peu. Peu est quelqu’un de volontaire, mais qui a de petits moyens. Bref, il fait ce qu’il peut. N’étant pas très exigeant, je me contente de peu. Parfois je... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2017
Poèmes

Elle l'aimait tant

Elle l'aimait tant
pressée d'être dans ses bras
un jour suffoqua

Qualifié Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Ô soleil levant

Ô soleil levant
tu me serres dans tes bras
forcément je fonds

Qualifié Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Serrée dans ses bras

Serrée dans ses bras
le regard empreint de joie
elle a lâché prise

Qualifié Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Chaussure à son pied

Chaussure à son pied
mourut un jour en lacet
bientôt les oeillets

Qualifié Prix Haikus Printemps 2017