Image de Claudine Rêve

Claudine Rêve

J’ai écris pour Lui pour m’amuser, puis pour me consoler.
L’écriture était ma came, ma dose de calme.
Je n’écris plus pour lui, je me suis sauvée. Je me suis trouvée. L’écriture est devenue ma Dame, ma pause de l’âme. En fait, de l’Ecrit, je pense être sevrée; presque! Par ci par là, un p’tit shoot de mots. J’avoue, pour l’allégresse. Dur d’y échapper, quand ici, il y a plein de dealers de mots.

17 abonnés


À LA UNE
Poèmes

Amour pantin

Il regarde le joli jouet.
C'est une poupée,
Aux grands yeux rieurs,
À la bouche en cœur.
D'un beau bois... [+]


Poèmes

Mante et Castor

Une dame Castor à la ronde silhouette,
Mais sans l'exagération d'une grassouillette,
Possédait comme confidente et... [+]


Poèmes

Médiocrité

Petitesse du génie,
Étroitesse de l’esprit,
D’une banalité d’apparence,
D’un manque d’évidence,... [+]


Très très courts

Au fond de mon esprit

Je n’arrive pas à le sortir de ma tête. Il est figé, là, bien au fond de mon esprit. Il se met en avant parfois, subitement, soudainement. Il vient comme pour me narguer, comme un diablotin qui... [+]


Poèmes

Anémomorphose

Souffle, souffle le vent !
Dirige les branches !!
Eole est artisan
De cette démence .
Frondaisons aériennes... [+]


Très très courts

Le Charme d’Adam, c’était d’Hêtre...

La hachette s’abattait. Les coups frénétiquement étaient donnés.
Elle voulait que ça s’arrête. Plus vite elle manierait l’outil, pensa-t-elle, plus vite ce serait terminé. Il fallait... [+]


Très très courts

Les yeux de Gorgones

Impossible de marcher, ni pas de côté, ni pas vers l’avant.
Juste figé. Pétrifié ! Un corps de statue, alourdi par la charge massive des souvenirs, jetée par des yeux de Gorgones.
La... [+]