Claire Bouchet

Je voudrais que ma plume encercle des milliers de mots, les apprivoise, et les fasse danser sur le fil ténu de la vie.

9 abonnés

Nouvelles

Lettre culinaire à ma thérapeute

« La vie doit se manger pour vivre » et Sandrine l’avait presque oublié ces derniers mois. Pourtant, en se remémorant cette citation de Maurice CHAPELAN, point de départ de la thérapie... [+]

Nouvelles

La boxeuse amoureuse

Ce texte constitue la suite de mon TTC « Merveilleuse perdition », mais il peut aussi se lire de manière indépendante.
__________________________________________
- « Une boxeuse, ça... [+]

Poèmes

Influence automnale

La belle hélénie
effeuille la marguerite
premières gelées

Qualifié Grand Prix Hiver 2018 - 2019
Poèmes

En robe pourpre

Le vin s'anoblit
En fûts de chêne vieilli
Calme et volupté

Poèmes

Frénésie

L’aube se lève à peine, soleil timide,
Matin frisquet de septembre. Relever mon col.
Reprendre le cours de mes... [+]

Nouvelles

Dé-charge mentale

Ce soir-là, Félicité a décidé de dire non... NON... NON... N-O-N
Trop, c’est trop !
Au risque d’être incomprise, critiquée, montrée du doigt, désaimée.... [+]

Très très courts

À fond de train !

Ouf ! Enfin, je suis assise dans le compartiment de ce train qui m’emmène de Clermont-Ferrand à Nevers, où je dois assister à une réunion importante. Importante pour qui au fait ? Pas pou... [+]

Qualifié Prix Quiqui 2018
Très très courts

Merveilleuse perdition

Je suis née à 30 ans. Avant, j’étais en devenir.
Troisième d’une fratrie de trois enfants. Arrivée en toute discrétion un jour froid de décembre. Je nais sans un cri. En bonne santé... [+]

Lauréat - Public Grand Prix Hiver 2018 - 2019