Image de Cla hanoteau

Cla hanoteau

Père, grand père, cheveux blancs, très blancs. Amoureux par dessus tout des rivières, de l'eau qui court, des fleurs des champs et des troupeaux de Sallers et de Charolaises. Adepte des songeries au fil des pas et de l'humour grâce auquel on dépasse souvent les tristes réalités de la vie. Regarder chaque jour comme un bienfait, une chance à nulle autre pareille. Que dire de plus? peut-être rien.

127 abonnés

Nouvelles

Génoise :

Dans son village blotti aux pieds des collines, Justin, chaque matin a coutume de poser son regard sur une solide maison à deux étages, aux murs faits de pierres de la Durance. Il emprunte ce chemin... [+]

Très très courts

Gelé...

Justin n’était pas un homme riche, loin s’en faut. Sa réputation d’homme à tout faire ne lui facilitait pas l’existence. Son père lorsqu’il était encore vivant -Il décéda voici deux... [+]

Qualifié Court et noir 2021
Nouvelles

veillée à Tahiti

Plus je vieillis, plus les souvenirs que j’ai dans la tête remuent, bougent, s’impatientent : Ils souhaitent que je les appelle pour faire resurgir le passé. Cette fois-ci c’est Tahiti... [+]

Nouvelles

dans son miroir

Dans son miroir 1
Monsieur Jean est intrigué, étonné, stupéfait même ! En... [+]

Poèmes

Entrevennes

Matinée d’une fin de mois de mai,
Un vallonnement de fleurs de sauge,
Réunies en tapis couleur rose- violet,
Des... [+]

Nouvelles

À la source

Fallait-il que cette source fût magique pour qu’à l’entendre s’écouler vous soyez immédiatement transporté dans un monde de paix et de sérénité ? Est-ce pour cette raison que vous y... [+]

En compétition Grand Prix Hiver 2021
Très très courts

Paroles d'eau

J’aime entendre l’eau de la source qui coule dans les abreuvoirs à moutons quelque part en haut des collines au pays de Forcalquier, abreuvoirs constitués de longs fûts de hêtres habilement... [+]

En compétition Grand Prix Hiver 2021
Poèmes

feuilles mortes

Hier, rues humides, arbres pleurant sous la pluie,
Tout le monde est réfugié chez soi,
Fenêtres calfeutrées,
Portes... [+]

Poèmes

Sous un ciel bleu

Sous le ciel, des oliviers ! (promenade dans les collines de Volx)
Alignés sous un ciel aujourd’hui gris-bleuté,... [+]

Très très courts

Virus

Virus
Ce fut un sacré bazar ! On suivait avec attention la progression du virus. Parti de Chine où il faisait des ravages depuis début décembre, il gagna les pays avoisinants, traversa... [+]

Très très courts

A trop aimer

J’ai décidé de retirer la photo de son cadre, il était temps, je ne pouvais plus la supporter. Je l’avais d’abord mise sur mon bureau. C’était une mauvaise idée. Je passe de longues... [+]