Image de Cécile Pellault

Cécile Pellault

Ecrire, encore et toujours...
Des nouvelles à foison comme des challenges à chaque concours qui croise ma plume.
Trois romans à mon actif aux Editions Le Manuscrit : "Serial Belle Fille"(2005) et "On ne choisit pas sa famille" (2007) et "Le brouillard d'une vie"( 2016).
Et en juin 2019 aux éditions du Loir, "Les voix meurtries", un noir lumineux d'après "Mes lectures du dimanche " !

188 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Compte jusqu’à 10

Une des voix qui est restée longtemps en moi avant de vivre pleinement dans mon dernier thriller «  Les voix meurtries » paru en juin 2019 aux Editions du Loir.
« Compte jusqu’à 10... [+]


Qualifié Grand Prix Été 2014
Poèmes

Ta douce moirure

Ta douce moirure
apaise ma rude nuit
calme sa noirceur
façonnée par le tourment
de l’angoissante pensée


Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Céleste blafard

Céleste blafard
ton visage réverbère
le plus délicat
des rêves de l’assoupi
caresser ta douce courbe


Prix Tankas Printemps 2018
Très très courts

Nue sous ton pull blanc

Les nuages gris, les lueurs rosées du levant, l’encadrement de la fenêtre m’offre un tableau immuable et pourtant si changeant. Les montagnes accrochent chaque onde de lumière qui apaise leu... [+]


Prix Saint-Valentin 2018 - Très très court
Très très courts

La dernière tentation d’Emilie

Une goutte de sueur perlait sur son front, ses mains se faisaient moites, des frissons parcouraient sa colonne vertébrale comme des électrochocs. Emilie était nerveuse. Son cœur battait, son... [+]


RATP Les 40 ans du RER
Poèmes

Vent papillonnant

Vent papillonnant
l’arôme d'or orangée
fleure goulûment


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Sur ma langue fond

Sur ma langue fond
les saveurs de la saison
rouilles mordorées


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Tendres doux baisers

Tendres doux baisers
lascivement enlacées
les beautés s’aimaient


Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Amoureux suaves,

Amoureux suaves
passionnément enlacés
jamais se quitter


Prix Haikus Printemps 2017
Très très courts

La fatalité rend aveugle

L’impact des gouttes de pluie sur le métal du capot de la voiture était le métronome des battements de son cœur. Bien qu’à l’arrêt, Romain avait toujours les mains sur son volant, les... [+]


Court et noir 2017
Poèmes

Saison hivernale,

Saison hivernale
empile tes précieuses
dans ton cher abri


Prix Haikus Automne 2016