Image de Buko

Buko

Depuis le temps, on devrait s’habituer mais de ce mal on ne guérit pas. On n’est pourtant pas difficile, un regard, un sourire, une émotion, pour qu'au détour d’un rien, apparaisse enfin un être humain soucieux, même un instant, de partager sa fragilité, ses doutes. Partager, mettre en commun notre sentiment de solitude pour, un peu, l’apaiser. Cette fleur-là se fait rare. Alors j'écris...
NOUVELLES
6   165 lectures
Six secondes. Six petites secondes pour qu’un corps humain de taille moyenne vienne percuter le sol désertique, 450 mètres plus bas.
La tête de Léo n’était plus qu’une vieille éponge ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2014

5 abonnés

Image de M. IrajeImage de Nadege Ango-ObiangImage de SaylineImage de KrolImage de Nanie Voir +
pour laisser un message à Buko