Image de Bruno Bottin

Bruno Bottin

Je suis là pour poser quelques mots.
Poser quelques histoires.
Introspection ou discussion avec Dieu.
Réalité ou imagination, l'instant nous porte.
Paix et amitié.

3 abonnés

Très très courts

Dépression

Je rentre dans cet appartement où je suis seul.
Personne ne m'attend je suis seul.
Le chat va se frotter contre la porte, contre mes jambes mais au final je suis seul.
Personne n'est là à... [+]

Très très courts

Nous

Nous sommes la poignée jetée dans les ordures, reléguée dans la nuit et ses griffes acérées.
Incompris de ce monde, suintant nos peurs et nos souffrances, nous avons droit à la peur et à la... [+]

Très très courts

MCD

C est dans la chute de cette falaise que parfois il se sent libre.
Les nébuleuses fissures de son âme troublent sa vision.
La délicate décadence de ses sens se met en place.
Que fera t il... [+]

Très très courts

Marjorie

Le café est brûlant dans cette tasse blanche posée sur cette soucoupe blanche.
Le mégot de la première cigarette écrasée, la seconde se consume entre ses lèvres délicieuses.
Ses jambes... [+]

Qualifié Court et noir 2019
Très très courts

Chroniques du balayeur 6

La première semaine est finie, le bilan est positif.
Une trentaine de kilomètres de fait en marchant, juste mal aux pieds et un peu aux reins, le temps d’adaptation.
Le jaune fluo me va à ravi... [+]

Très très courts

Chroniques du balayeur 4

Les kilomètres sous les chaussures, le caniveau est empli d’eau et il n’y a pas de bateau comme la pub des Knacki Herta.
La capuche vissée sur la tête comme un rempart à cette intempérie, le... [+]

Très très courts

Chroniques du balayeur 3

Une charlotte pilotée par un basané, et un aspi glouton commandé par un black, voilà l’image du matin.
Un combat engagé contre des mouettes blanches, sur le terrain des sacs... [+]

Très très courts

Chroniques du balayeur 2

Parfois le jour n’est pas encore levé que certains “ fluo “ont déjà envie de hurler !
Plus rien ne va, le monde est méchant, le chef aussi, le salaire est faible.
Le réveil est ame... [+]

Très très courts

Les abysses de mon âme.

Les abysses de mon âme respirent ce froid glacial.
Je me perds dans des torrents de peurs qui mordent ma nuque, les dents acérées déchirent tous lambeaux de chair.
Le froid, le vide m'englobe... [+]

Très très courts

Chronique du balayeur 1

Au détour d’une boîte à lettre et à l’angle d’une boîte à canettes vide ; un ancien de la zone de cette ville me tient le verbe plusieurs minutes pour me parler de tout et de... [+]

Très très courts

Le désert pourpre

La brume a envahi mes yeux, je suis allongé ici-bas dans l’herbe mouillée.
 Je ne comprends pas ce qu’il vient de se passer, mon âme est sortie de mon corps où peut-être mon corps... [+]

Qualifié Imaginarius 2017