Image de Bruno Adjignon

Bruno Adjignon

Lorsque je m'applique à la versification classique, je m'attache depuis quelques années à respecter les exigences qu'exprima jadis François de Malherbe : la poésie est fille de contrainte, le "génie" seul ne suffit point.

Autre contrainte, à mes yeux, la poésie est passerelle ou n’est pas. Pour cette raison le moiisme est haïssable. Tant semblent l’ignorer !

164 abonnés


À LA UNE
Poèmes

Tenir bon

Ces soupirs
Vivre est force ou
Vivre n'est pas
Lève la tête lumière tienne
Aspire au cœur l'opale frisson
Du... [+]

Très très courts

Heureuse faute ou culpa felix

J'ai tant erré après elle.
Je sais, c'était insensé
d'courir tel un dératé :
j'ignorais où la chercher !
J'ai parcouru coeur fidèle
j'vous jure des immensités... [+]

Poèmes

Delirium pas mince

Il était une fois,
un bateleur de foi :
lequel souffrant du foie
s'en alla jusqu'à Foix
chercheur d'un petit pois,... [+]

Poèmes

Dunkerque

Le poète sémaphore
Quatrains houle sur un port
Souffle des mots passiflore
Brocardés chez Usinor
Jadis happé par le... [+]

Poèmes

Dysharmonie poétique

Voici que sur la page blanche
Où l'euphorbe aurait dû germer
Entre potentille et pervenche
Pimpant bouquet à... [+]

Poèmes

Libre arbitre

Libre arbitre
L’homme, cou rentré, lèvres sèches,
Est tassé, pensif, tête basse.
Des flammèches lèchent son... [+]

Poèmes

Judas

Sur le Mont des Oliviers
Processionne l'Iscariote,
Décurion à ses côtés.
Derrière une troupe trotte
Judas marche... [+]

Poèmes

Vert

Vert des aubes blanches
Vert frissonnant chantonnant
Vert que caresse l'eau que nourrit l'eau
.
Vert enraciné sous... [+]