Bruant d'Almeval

« J’ai vu le jour et passé ma jeunesse dans un pays d’eau, de forêts, de landes incultes. Un pays de légendes… Dans mon village, tout semblait hors d’âge, immobile.
Que faire, sinon dessiner, lire, écrire, courir après les nuages et les ombres pour y accrocher mes rêves ? Pour survivre à l’inertie, pour ne pas vieillir comme tout ce qui m’entourait. »

https://carnetsdalmeval.wordpress.com/


À LA UNE
Nouvelles

La fugue

Quand je suis arrivé sur le porche, je me suis arrêté un moment. J’ai levé le nez. J’ai trouvé ça incroyable ! Il n’y avait pas cinq ans, le ciel étoilé me paraissait immense. Il me... [+]

Qualifié Grand Prix Été 2020
Poèmes

Dictame

Ligne à ligne tissé
Autour de la blessure
En fil d’encre sépia
À mots susurrés
Sur vélin doux-tanné... [+]