Image de Benadel

Benadel

Vers l’âge de cinquante-six ans, ma plume trépigna d’impatience,elle désirait voir si nous deux, après entente et plus,enfanteraient en direct et en toutes circonstances un complément. Je la pris par la main et la promenai le long de mes pages, et en rebroussant souvent chemin. Le front en sueur, elle aperçut après des heures de marche le nouveau-né, la prose d’un écrivain que la vie avait malmené

Très très courts

Des vacances mal placées

Florence entra au service de la Maison lorsque Marie était encore emmitouflée dans les langes. Elle s’était hissée à la force du poignet au rang d’une juriste hautement qualifiée. Ce petit... [+]

Qualifié Prix Quiqui 2018
Très très courts

Un amour en forme de marguerite

Ma fleur adorée,
Ta chevelure tressautant sur un pas accéléré évoque le soubresaut d’un amour mort-né. Le sentiment renaît lorsque tu entres le matin dans notre bureau, fraîche et... [+]

Très très courts

Le français mourant

Le français, c'est un velours qui habille le balbutiement des pensées. L’harmonie des mots bien ordonnés vêt d’élégance la parole. La symphonie des phrases bien écrites habille de poésie... [+]

Très très courts

La sagesse sur un lit de mort

La sagesse sur un lit de mort
– Longtemps je me suis demandé si la sagesse est une inclination innée ou si elle s’acquière au fil des expériences d’une existence.
C’était avec... [+]