Image de Augustine Gabriel

Augustine Gabriel

TRÈS TRÈS COURTS
0   14 lectures
Chaque soir, le vieil homme venait s'asseoir au bord du chemin pour voir passer, lentement, très lentement, sans bruit, un train qu'il ne distinguait pas très bien: enrobé d'un brouillard léger, ... [+]

pour laisser un message à Augustine Gabriel