Image de Arsène Morland

Arsène Morland

3 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Rouge

Je crois que je l'ai toujours vue.
Quand je rentrais dans son bureau, elle était là. Ni cachée, ni en évidence. Nul besoin d'être curieux, et de déplacer livres et bibelots pour la... [+]

Qualifié 72h 2021
Très très courts

Avis de grand froid

Il y a attroupement autour du vieux Joseph Garcin. Le doyen du village est assis à « sa » table, de la terrasse de chez Meursault, le cafetier depuis des décennies. Quand il a quitté son... [+]

Qualifié Court et noir 2021
Très très courts

Jour de pluie

Cannes
Vendredi 24 mai 2002
Veille du palmarès
7 h 30
Le bruit. C’est le bruit qui me réveille. La clarté passe à travers les volets laissés ouverts. J’ai oublié, en me... [+]

Qualifié Grand Prix Hiver 2020
Très très courts

La Chambre 42

La pluie n’a pas cessé depuis deux heures.
Ma tête est emplie de cette valse à deux temps : des trombes sur le pare brise et le métronome des essuie glaces. La nuit en équilibre... [+]

Finaliste - Jury La Mort en cavale 2019
Très très courts

Lever de soleil

La lune, pleine et d’une luminosité étonnante, nous permet d’aller jusqu’au ponton sans difficulté malgré l’heure. Le soleil ne se lèvera que dans 45 minutes, et c’est pour lui, pou... [+]

Très très courts

Jamais deux sans trois

Le soleil fait lentement fondre les glaçons prisonniers du verre de jus
d’orange de Ben. Et oui, jus d’orange car Ben travaille. Pause déjeuner. Demain, le glaçon sera dans une liquide... [+]

Qualifié Court et noir 2018
Poèmes

Criminelle

Tu te retournes enfin
Les fléches sans venin
Que tes yeux me décochent
Touchent mon cœur si proche.
Pleurant ton... [+]

Très très courts

Au nom des paires

Le jour se lève. Les premières lueurs s’écoulent par le petit soupirail qui nous a accompagné tout au long de cette très longue nuit. La chaleur étouffante de cette fin d’été mexicain ne... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Été 2018