Image de Archeperdue

Archeperdue

Je ne me revendique ni poète, ni écrivain. J'ai commencé à écrire vers 17 ans quelques nouvelles puis il y a 8 ans la poésie s'est glissé sous ma plume. Je ne suis pas une grande technicienne, l'indulgence à ce stade sera de mise parmi mes potentiels lecteurs.Au plaisir de partager!

104 abonnés

Très très courts

Ma Divine

Ma Divine
Tu seras là dans le creux des rêves d'un inconnu, calme, heureuse. Comme à chaque matin du monde, au bord de l'impossible éternité de l'éphémère existence. Ne regrette rien, jamais... [+]

Très très courts

Le Rocher

J'avais marché deux heures dans une campagne déserte pour atteindre cet endroit merveilleux. Ce point culminant dominait la vallée, verdoyante à cette époque de l'année. Les oiseaux et les... [+]

Très très courts

Tu venais

Tu venais danser sur la pointe de mes pieds et chanter sur ma voix cassée et tu savais chacune de mes secondes le souffle retenu dans ton cou... Tu savais...
Légère comme l'air rare qui me restait... [+]

Très très courts

Que tu ne m'aimais plus

Tu es passée si près de moi que j'aurais pu te happer dans mes bras.
Tu m'as vu et tu m'as souri. Tu étais toujours aussi belle. Mais plus lumineuse. Avec un petit
quelque chose d'indéfinissable... [+]

Très très courts

La Danseuse

Elle dansait chaque soir depuis des mois, emportée dans les bras audacieux de ses cavaliers, virevoltant dans sa jolie robe de bal. Elle valsait sans jamais s'arrêter, ce sourire mélancolique figé... [+]

Qualifié Grand Prix Eté 2015
Très très courts

La Lumière

Elle entra dans la maison vide. C'est d'abord le silence qui l'a bousculée au point de lui faire perdre l'équilibre.L'entrée, majestueuse avec son immense escalier, puis rapidement la salle de... [+]

Très très courts

Arrête...

Deux mains, par delà tes lèvres,dans le murmure des sens,sans dessus ni dessous
Ton souffle dans mon air vend du désir dans mes voiles, sans bouger. Le chaud contre ma peau qui frissonne... [+]

Très très courts

Elle

De ces bras fragiles, elle semblait capable de porter tout l'univers. Elle me regardait de ses grands yeux, et j'oubliais le temps, l'hiver et toutes les larmes du monde. Rien , plus rien n'existait... [+]

Très très courts

Y croire

« Je savais qu'il ne m'écrirait jamais. Je le savais tellement... Je savais aussi que j'attendrais plus longtemps qu'il n'était raisonnable, comme on laisse une porte entrouverte en sachant... [+]

Qualifié Grand Prix Printemps 2015
Très très courts

Si je tombais

Si je tombais, ne bouge pas. Ne fais rien.
Il est des chutes qui font du bien, pour mieux comprendre. J'aimerais alors me relever et pouvoir trouver ton sourire et ton envie de moi. Et ta main pou... [+]

Très très courts

Quand je ne te savais pas

"J'avais beau effacé chaque lettre, essuyé les larmes d'encre sur mes mains blanchies par les nuits à chercher les étoiles, ça revenait encore. Presque plus fort.
Être un passant aux yeux... [+]

Très très courts

Jusqu'à la fin des temps

"Si je partais en voyage, je n'irais pas trop loin, disait-il en lui tenant la main. Pas plus loin que le sourire de tes yeux, car dans leurs reflets malicieux se cache le début du tout début du... [+]