Image de Alicia Bouffay

Alicia Bouffay

Tous les bons livres sont pareils, ils sont plus vrais que l'aurait pu être la réalité.
Ernest Hemingway

293 abonnés

Très très courts

Un matin

Il est très tôt mais elle ne dort plus depuis longtemps. L'escalier craque un peu lorsqu'elle descend. Un bruit de plainte la fait sursauter. Pas une réelle plainte en fait, plutôt un petit cri... [+]

Très très courts

L'entrée

Une grande entrée. Une petite maison avec une entrée d'hôtel particulier, c'était ce paradoxe qui vous avait poussé à acheter.
Petit à petit, vous avez réussi à bien l'aménage... [+]

Très très courts

En file indienne

Entre Wimereux et Ambleteuse, l'aller par les dunes, le retour par la plage. En file indienne, quatre femmes à lutter contre le vent. Immobilisées par les rafales, sous nos dents le sable... [+]

Qualifié 72h 1ère édition
Très très courts

Marie Groët et moi

Traversant les brumes du marécage, dans le canal, notre barque avançait. C'était le soir d' Halloween. Mes parents étaient au ciné : ils m'avaient larguée, pour la sortie faux monstres et... [+]

Nouvelles

Lutins farfelus et potaches

"Nous voyageons-de ville en ville,- nous représentons des motos, des bicyclettes et des bateaux, la route et notre domi-cile."
Le soleil pâle des petits matins des jours de semaine. J'aimais... [+]

Très très courts

Sur le mur

Deux ombres d'un délicat rose poudré étaient posées sur ses paupières. Julia gardait les yeux fermées. Après notre journée de travail, nous nous étions retrouvés dans ce petit café près du... [+]

Très très courts

La fête de l'école

Je m'appelle Jeanne, et je vais vous raconter une de mes aventures :
 C'était un jour de spaghetti bolo à la cantine et la fin de la récréation... [+]

Qualifié Faites sourire 2018 - Jeunesse
Poèmes

Mon père disparu

Mon père disparu
Reste le grand potager
Les poireaux en fleurs

Poèmes

Un jour revenir

Un jour revenir
et retrouver le piquant
des poils de ta barbe

Qualifié Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Viens essuie tes larmes

Viens essuie tes larmes
du jardinier disparu
contemple les fleurs

Qualifié Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Pressante la main

Pressante la main
de mon boss sur mon épaule
demain démission

Qualifié Prix Haikus Printemps 2017