Choisissez une édition du Grand Prix :

Palmarès Grand Prix - Eté 2015


POÈMES
3903 lectures 552 votes

Marécage, royaume du nymphéa
Ricoche en nappes de silence
Sur l'horizon poudreux
Où s'épanche le nuage d'ivoire.

D'un geste furtif,
Le méandre de son bras
A lissé sa chevelure
... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
TRÈS TRÈS COURTS
3011 lectures 509 votes

Je suis de ces êtres que les lieux et les temps modifient.

Et pourtant, je suis un arbre. Les pieds non pas sur terre, mais bien enfoncés dans la glaise. Je prends mes forces dans les rivières... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
NOUVELLES
2199 lectures 303 votes

Valentine entre discrètement dans la cuisine. Sa maman prépare un gâteau. Du haut de ses six ans, elle sait pourquoi elle aime cette ambiance. Il y a l’odeur du beurre et du bon chocolat, le ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
TRÈS TRÈS COURTS
1329 lectures 202 votes

Je suis clean depuis 24 jours, 10 heures et 37 minutes à peu près. J'essaye de tenir bon. La tête baissée, le visage vaguement éclairé, le téléphone à la main. J'avais l'habitude de me ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
POÈMES
637 lectures 76 votes

Ta lèvre tremble sur ma lèvre et c’est étrange
Et familier aussi comme une vibration.
Ma main immobile sent ton ondulation
Ou la pressent plutôt comme elle s’en arrange.
Je n’entends... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
POÈMES
1025 lectures 237 votes

L’une est Laure, l’autre est Lune,
Lune est d’or, Laure est brune.
Tu aimais Lune et Laure,
Lune à l’aurore
Laure à la brune.
Mais c’était Lune ou Laure.
Alors quelle nuit de ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
TRÈS TRÈS COURTS
1260 lectures 147 votes

— Puisque je vous dis qu'il ne ronfle plus !
— Mais enfin, Jacqueline, ça ne veut pas dire qu'il est mort !
Autour du lit de monsieur Albert, Jacqueline avait rassemblé ses copines ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
POÈMES
1346 lectures 164 votes

Le regard accroché aux briques de ce mur
Je ne pouvais marcher, vidée de ma nature,
Qui en brume verte perlait de ma prunelle
Pendant que mon âme se rêvait tourterelle.

Quittant ce ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
POÈMES
642 lectures 61 votes

Connaissez-vous, petits et grands
L’histoire de ce petit mec épatant,
Né un jour de Saint Eustache,
Et dénommé l’enfant moustache ?

Quelle surprise pour les parents,
Lui qui ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
NOUVELLES
391 lectures 28 votes

La nuit s'achève, et le Raval sent de plus en plus la bière, la pisse et le vomi. En temps normal, je ne prends jamais ce chemin. On ne croise que des Anglais rouges aux cheveux orange, des voleurs ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
POÈMES
1374 lectures 262 votes

Seule ombre au tableau
une herbe folle murmure
dans les iris bleus

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
TRÈS TRÈS COURTS
986 lectures 135 votes

Lorsqu'on me dit que j'exerce un métier de fou, je ne ris jamais parce que c'est à moitié vrai.
 
À vrai dire, à force de voir défiler des malades mentaux dans mon cabinet, j'en viens à me... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
NOUVELLES
624 lectures 58 votes

Il n’était pas de ceux qui réinventent le monde, pas un révolutionnaire, pas même un penseur. Il n’était pas un de ces petits ruisseaux qui font les grandes rivières. C’était un homme, ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
NOUVELLES
920 lectures 115 votes

Tout le monde connaît, pour en avoir entendu, le plus souvent au cours de conversations entre amis, ces fameuses légendes urbaines qui se déplacent comme une traînée de poudre, évoluant avec le ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
NOUVELLES
1379 lectures 216 votes

« L'esplumoir est pensé, dans la légende Arthurienne, comme étant le lieu où Merlin, qui affectionne les transformations en oiseau, reprendrait sa forme humaine »

Stonehenge le 21 juin ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
NOUVELLES
1671 lectures 193 votes

Je regarde la coccinelle grimper péniblement le long de mon bras tendu. Je n’ai jamais bien compris pourquoi les coccinelles s’obstinent à marcher sur des brins d’herbe secoués par le vent, ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
POÈMES
1189 lectures 201 votes

Si les murs savaient chanter l'Aquarelle
Des Beaux-Arts ils en conteraient de belles

Auréolée d'un parfum de moires dentelles
Rose en majesté servait sa clientèle
Son verbe de madone au... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
TRÈS TRÈS COURTS
1712 lectures 232 votes

Le jour où tu me l’as dit, j’ai eu peine à le croire. À te croire aussi... Je me souviens de l’endroit où nous étions et de ce que nous faisions, précisément. Comme tous les samedis ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
BD COURTES
1158 lectures 102 votes
Lauréat
Grand Prix Eté 2015
NOUVELLES
480 lectures 45 votes

Le chemin est étroit. Accroché au mur de roche, il surplombe le vide.
Les nuages se massent dans le ciel et leur ombre s’attarde de plus en plus longuement avant que le soleil revienne. La ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
TRÈS TRÈS COURTS
1920 lectures 247 votes

Bonjour.
Pour ceux qui ne me connaitraient pas encore, je m'appelle Jean.
Comme vous le savez, nous devrions profiter de cette petite soirée entre amis pour nous lire quelques textes, écrits ... [+]

Lauréat
Grand Prix Eté 2015
TRÈS TRÈS COURTS
598 lectures 70 votes

Quand je remonte les files de voitures, je me sens le roi du monde. Je me faufile dans le moindre espace et, aux heures de pointe, je suis plus rapide qu'une Porsche. Mais là, allongé sur le côté,... [+]