Garde-barrière Sophie Ossedat

Participant
Grand Prix Printemps 2013

L’homme vient de s’installer au pays. Il a racheté la petite maison du garde-barrière, sur la voie ferrée désaffectée. Il est venu avec sa grande valise. Silencieux, il a doucement repeint la maison, a remis des volets et planté quelques fleurs.
Il a acheté le matériel au village et parfois, il s’arrête boire un café.
Souvent, il fait des promenades sur la voie ferrée en ligne droite et qui coupe à perte de vue les étendues de champs délimités par des bosquets d’arbres.
Un jour, il a fabriqué un petit engin qui lui a permis d’aller plus loin sur la voie. Le soir, sa maisonnée était toujours éclairée.
On l’a vu de loin lorsque son corps se balançait doucement parallèle au tronc du marronnier centenaire de l’autre côté de la voie, en face de sa maison. C’était bien joli.

Le prix est terminé mais vous pouvez continuer à aimer.
Signaler un abus

à découvrir
du même auteur

POÈMES
22 lectures

Un courant d’air passe et s’en va. Mon sexe bat au rythme de mon cœur. Je flotte entre sommeil et éveil Et mon corps se soulève. Le silence bourdonne. Volupté... [+]

à découvrir
de la même thématique

TRÈS TRÈS COURTS
1693 lectures 45 votes

Madame se mit à jouer du piano. Ses doigts couraient sur les touches noires et blanches. Monsieur était assis à côté d’elle et écoutait la douce mélopée qui s’élevait de la queue de ... [+]

Lauréat
Grand Prix Printemps 2011

à découvrir
au hasard

TRÈS TRÈS COURTS
1882 lectures 181 votes

Marcel contemplait ses pieds et il se souvenait. Il se souvenait de ses empreintes laissées dans le sable humide, ces traces si nettes, si parfaitement moulées, si paradoxalement éphémères. Il ... [+]

Finaliste
Grand Prix Automne 2014

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte