Amours plastiques Chris Along

Participant
Grand Prix Printemps 2013
Mon amour ! Mon amour ! Non... ne me caresse pas... laisse mes seins. Viens ! Viens plutôt t’asseoir à côté de moi et regarde ce catalogue, regarde page 25, regarde ces prothèses mammaires rondes à profil bas à seulement 723 euros. Oh mon amour ! Comme je te plairais ainsi !
Chéri ! Chéri ! Laisse tes mains sur la table et regarde-moi, regarde-moi dans les yeux. De quelle couleur sont-ils ? Marron, oui, bien sûr... Mais tu sais ce qu’on dit, chéri : yeux marron, yeux de.... Oh chéri, offre-moi ceux-là ! Approche-toi de l’écran, regarde ces beaux yeux violets, ils s’illuminent le soir. Laisse-moi devenir féline pour toi la nuit.
Mon bien aimé, ne m’embrasse pas, ne t’approche pas de mon nez, il est trop laid. Oh, mon tendre amour, pourquoi ne pas prendre rendez-vous à cette nouvelle clinique ? Ne fais pas de moi une autre Cléopâtre, mon bien aimé.
Non ! Non ! Mon nounours adoré, ne remonte pas ma robe. Mes trois grossesses ont fripé mon ventre, ramolli mes fesses et boursoufflé mes cuisses. Dis... combien te reste-t-il sur ton livret A ? Une liposuccion arrangerait ces quelques défauts.
Mon Lulu, non ! Non ! Aïe ! Pas sur la table de la cuisine ! Arrête ! Tu sais bien que je ne peux plus lever ma jambe... Mon Dieu... Il faut absolument que tu trouves ces 2000 euros pour ma prothèse de hanche. Tu en as parlé au cousin Albert ?
Bas les pattes, Lucien. Nous avons passé l’âge et ma descente d’organes n’arrange rien. Quoi ? Evidemment, tu as encore oublié ! Oui, demain j’entre à l’hôpital pour mon ablation d’utérus.
Salaud ! Lâche-moi ! Ne me touche pas ! Non ! Non ! Qu’est-ce que tu fais ? Lâche-moi ! Où me traînes-tu ? Noooon ! Pas dans la poubelle jaune !
Le prix est terminé mais vous pouvez continuer à aimer.
Signaler un abus

à découvrir
du même auteur

NOUVELLES
125 lectures 18 votes

En réfléchissant bien, cela aurait pu être pire. Un éphémère par exemple. Un papillon vivait quand même plus longtemps. Borel était assis au ... [+]

Finaliste
Grand Prix Automne 2013

à découvrir
de la même thématique

TRÈS TRÈS COURTS
1400 lectures 66 votes

Quand je n'écris pas, je déchiffre la grammaire du paysage. Comment les rues se conjuguent, comment elles se ponctuent d'arbres, les liaisons et les césures qui font le rythme de cette langue ... [+]

Lauréat
Grand Prix Printemps 2012

à découvrir
au hasard

TRÈS TRÈS COURTS
1025 lectures 91 votes

Il arrive haletant dans le compartiment, un post-it dans une main, sa valise dans l'autre. Il lit les numéros de places à haute voix. Il pile devant un siège : « ... [+]

Finaliste
Grand Prix Été 2013

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte