Allo la Terre Landry des Alpes

Participant
Grand Prix Printemps 2013

— Allô la Terre, ici Saturne. Tu me reçois ?
— 5 sur 5 ! Salut Saturne, ça tourne ? Alors qu’est-ce que tu deviens depuis la dernière fois ? Ca gaze toujours ?
— Ca gaze ça gaze, mais il fait un froid de canard !
— Et avec tes anneaux, ça roule toujours ?
— Ca roule, ça roule... Ca a mis du temps à se mettre en place, mais maintenant c’est une affaire qui tourne !
— Idem pour moi : quand j’étais gamine, j’avais toujours l’impression de perdre la boule, mais en fait j’étais mal lunée. Maintenant avec ma Lune, ca tourne, même si je la trouve indisciplinée : combien de fois elle s’est éclipsée totalement sans ma permission ?! Et puis à force de tourner en rond, elle est devenue lunatique, elle a ses cycles de bonne ou de mauvaise humeur : et vas-y que je croîs, vas-y que je décroîs ! Je crois en tout cas qu’elle exerce une mauvaise influence sur mes océans : balancés par elle d’un continent à l’autre comme des pantins, ils passent leur temps à se marrer, et moi j’en ai le mal de mer ! Je ne trouve pas ça drôle !
— Tu sais, le hula-hoop, moi non plus je ne trouve pas ça amusant, mais mes anneaux, eux, ils adorent ! Que veux-tu ? Il faut que jeunesse se fasse...
— Ouais, ça leur passera un jour... Saturne, je t’avouerais que je me sens vieille, j’ai même l’impression de ne plus tourner rond... A part quelques boutons volcaniques ici ou là qui pètent le feu, vestiges de mon acné et de ma force juvéniles, j’ai une fièvre galopante, j’ai de plus en plus de gaz toxiques qui dissolvent ma crème solaire à l’ozone, j’ai la calotte qui fond, mes poumons sont en feux, mes ressources s’amenuisent et s’empoisonnent...
— Ouh là ma pauvre ! Ca n’est pas très rassurant ce que tu me dis là ! C’est vrai que tu as mauvaise mine. A ce rythme, on va bientôt te confondre avec ta voisine Mars, qui n’a jamais su protéger sa peau des rayons agressifs du soleil... Et comment s’appellerait ta maladie ? Laisse-moi deviner... Cancer fulgurant généralisé...
— ... du genre humain, oui c’est ça.
— Et ça se guérit ?
— Si c’est diagnostiqué à temps, oui... Dans mon cas, le pronostic vital est engagé mais on ne sait pas encore combien de temps il me reste.
— Et c’est contagieux pour nous autres ?
— A long terme, et si ma tragédie ne sert pas de leçon, oui... Mais le plus urgent pour moi maintenant est de changer d’atmosphère sous les tropiques, rongés lentement par le poison...
— Tristes tropiques ! Tu sais, tu es notre modèle à toutes dans l’écosystème : tu es la seule à avoir réussi en créant la vie... Quelle ingratitude que cette vie-là, qui au lieu de te préserver, s’amuse et abuse de toi sans vergogne pour au final causer ta ruine...
— Doucement, on n’en est pas encore là, je n’ai pas dit mon dernier mot. Mais cessons de tourner en boucle sur moi, ça me déprime... As-tu des nouvelles de Jupiter ta grosse voisine ?  Comment va-t-elle ?
— Toujours aussi ronde malgré de nombreuses tentatives de régime. Tu connais pas sa dernière ?
— Non, vas-y !
— Elle s’est collé un patch ! Tu te souviens sa tâche noire ? On pensait à une maladie, et bien non, c’est un patch amaigrissant.
— Apparemment, c’est encore un échec cuisant.
— Oui, heureusement elle est très entourée et soutenue par sa famille de satellites. A ce propos, tu savais qu’au moins deux des satellites issus de la cuisse de Jupiter te ressemblent beaucoup ? Mêmes caractéristiques physiques, même air de famille, troublant non ?
— Qu’est-ce que tu insinues Saturne ? Tu as mangé trop de plomb ou quoi ? Je n’ai jamais eu de relation orbitale avec Jupiter, de près ou de loin ! Est-ce que c’est clair ?
— Comme de l’eau de roche ! Excuse-moi, mais il faut bien se faire des films : les moyens de divertissement ne sont pas légions dans ce trou paumé glacial : le soleil est trop loin, les comètes et les super novas trop rares, la Voix lactée trop vague, les étoiles trop filantes ou trop fixes, mes anneaux trop ennuyeux, en fait ils me donnent même le tournis. Crois-moi, une bonne toile vaut mieux que 1000 étoiles pour se dérider un peu.
— Je te comprends : moi je m’amuse seulement depuis que je sais lire les constellations,  encore plus depuis que je capte la radio, et le nec plus ultra récemment, depuis que des milliers de satellites poubelles me tournent autour : c’est du vrai cinéma 3D !
— Tu en as de la chance toi !
— Oui, mais le revers de la médaille, c’est la pollution sonore et visuelle... T’inquiète, ça finira bien par arriver un jour chez toi ! Au fait, ça fait une éternité que je n’ai pas vu Pluton...
— On l’a envoyée bouler du système.
— Ah bon, pourquoi ?
— Trop petite...
— Oh pauvre boulette ! Elle doit être bouleversée ! Et pourtant elle tourne... Qui en a décidé ainsi ?
— Le roi Soleil évidemment. Depuis qu’il se croit le centre de l’univers, il est tout feu tout flamme. Il a pris la grosse tête en plus du pouvoir absolu. Alors il décide et on exécute : tournez manège ! Bon allez, il faut que j’y retourne, j’ai un anneau crevé à changer. Ciao la Terre, courage pour tes prochains siècles, rien n’est encore joué ! Et passe le bonjour à ma belle Vénus, si tu la croises.
— D’accord. Salut Saturne et, j’espère, à la prochaine ! Mais ne te fais pas des films avec Vénus : elle est trop chaude pour toi !

Le prix est terminé mais vous pouvez continuer à aimer.
Signaler un abus

à découvrir
de la même thématique

POÈMES
804 lectures 70 votes

« J’en ai ma claque de ce cloaque ! »Soliloquait Jack, un vieillard maniaque,Hypocondriaque et paranoïaque,Qui, dans son bric-à-brac foutraque,Traquait ... [+]

Lauréat
Grand Prix Été 2013

à découvrir
au hasard

TRÈS TRÈS COURTS
578 lectures 44 votes

La nuit lèche déjà les toits pentus des vieilles maisons au-dehors. Dedans, les oiseaux bleus s'entrecroisent en arabesques exubérantes et familières sur le papier peint jauni des murs.À la ... [+]

Lauréat
Grand Prix Hiver 2014

à découvrir
au hasard

TRÈS TRÈS COURTS
593 lectures 58 votes

Elle attrape une tête d'ail dont elle détache, d'un geste sec et précis, une gousse. Un froissement de soie cassante entre les doigts, un couteau qui surgit et incise la gousse dénudée : l'odeur ... [+]

Lauréat
Grand Prix Été 2014

Quelque chose à ajouter ?

comments powered by Disqus