Temps de lecture
1
min

226 lectures

60 voix

Les vieilles choses que l'on range
Un peu usées ou démodées
Et que l'on oublie dans la fange
Du temps qui passe et des années,

Elles dorment au fond de la grange
Dans une valise cabossée
Que personne ne dérange
Sous les toiles d'araignée.

Une mèche de la frange
Coupée un matin d'été,
Le sourire d'un ange
Sur une photo passée,

L'écharpe de laine orange
Que l'on avait tant aimée;
Une plume de mésange
Ramassée près de l'entrée.

Et voilà que ça nous démange
Un beau jour de les retrouver,
Qui dira le désordre étrange
Dans le grenier de nos pensées.