Temps de lecture
1
min

 Alexandrins Passion amoureuse

Si c'était vrai qu'un jour 

Nabelle

Nabelle

619 lectures

58 votes

Si c'était vrai qu'un jour, un temps, juste un instant,
À l'ombre de tes yeux se trouve un temps de joie.
Si c'était vrai qu'un temps, à l'écho de ta voix
Se dessine un chemin sous le souffle des vents ;

Si c'était à mon tour, en fermant les paupières,
De tracer l'avenir sur un grand tableau noir...
Je ferais de mes doigts les pinceaux de l'espoir,
Je ferais de mes yeux l'écrin de la lumière.

Quelques papiers froissés, déchirés, recoupés,
Puis collés sur les failles et blessures d'autrefois ;
J'inventerais encore des rêves oubliés.

Vœux méprisés, moqués d'un enfant qu'on oublie,
J'y mettrais mes couleurs sur tes images à toi ;
Et toi plus moi, ensemble, l'envie reprendrait vie.