6085 lectures

624 voix


Ils ont dans le regard, les yeux chargés d’histoire
Nos vieux sans le vouloir, ils sont notre mémoire
Ils ne se plaignent pas, ils en ont trop connu
Ils revivent en silence tout ce qu’ils ont vécu
Les vieux eux ont connu, parfois plusieurs guerres
S’ils en ont survécu, il fallait tout refaire
Un à un sont partis, les êtres les plus chers
Un vieux a moins d’amis, après qu’il les enterre

Ils ont connu le temps où l’on prenait le temps
Le temps de se parler le dimanche après messe
Pas besoin de tout croire c’était juste une adresse
Où l’on prenait le temps d’être ensemble un moment
Ils ont connu l’époque où le plus important
C’était de réparer ce qui s’était cassé
Quand ils se sont mariés ils se l’étaient juré
Même dans la tempête ne pas s’abandonner

Nos vieux s’ils s’aiment encore, c’est beaucoup de tendresse
C’est une main sur la joue qui se pose en caresse
Ils ont dans le regard, les mots qu’on ne dit pas
Le vide qu’il y aura quand l’autre… s’en ira
Un vieux c’est merveilleux, si on le laisse dire
On voit briller ses yeux, de tous ses souvenirs
Il a croqué la vie, la regarde aujourd’hui
Mais nous transmet aussi ce qu’il en a appris

Souvent ils râlent c’est vrai, parfois sont incompris
Pourtant ça ne coûte rien, une porte que l’on tient
Un vieux ça pleure aussi, de trop de solitude
Avec des lendemains, remplis d’incertitude
Pourtant c’est beau un vieux, quand on passe le voir
Il y a dans son regard tellement de choses à voir
Nos vieux c’est le passé, c’est aussi l’avenir
Il n’ faut pas oublier… qu’un jour on va vieillir