Temps de lecture
1
min

 Alexandrins Humour Spiritualité

Les verrues plantaires persistantes de Bernadette Soupirail 

Mégadingue

Mégadingue

2438 lectures

140 voix


Bernadette Soupirail avait dessous les pieds
Des verrues si tenaces et si bien implantées
Qu’elle avait essayé à grands coups de tenailles
De les déraciner pour qu’enfin elles s’en aillent

Malgré tous ses efforts les verrues purulentes
Croustillaient sous ses pieds et sa démarche lente
Trahissait les tracas causés par la vérole
Du champignon sournois pourrissant dans ses groles

Bernadette Soupirail était une guerrière
Décidée à combattre ses verrues plantaires
Elle alla pour prier tout au fond de sa grotte
Où séchaient fatiguées deux gaines et trois culottes

Quand soudain apparut au fond d’un soupirail
Une vierge aux allures de vieil épouvantail
Devant l’apparition Bernadette blêmit
Lui donnant en offrande un bout de salami

La vierge avait bon cœur aussi décida-t-elle
De soulager l’infirme à grands coups de truelle
Bernadette ayant vu les films de Jacky Chan
Elle se défendit à grands coups de tatanes

La vierge décrépite au fond d’un trou sombra
En beuglant tel un âne auquel on coupe un bras
Bernadette remit ses tatanes sanglantes
Et constata la fin des verrues persistantes

Du miracle divin elle se félicita
Elle en tira profit car depuis ce jour-là
En ce lieu situé entre Lascaux et Lourdes
Des millions d’abrutis viennent emplir leur gourde