580 lectures

54 voix


Habille-moi d’amour et de rires tempêtes
Pour recouvrir mon cœur de rubis cristallins
Et chasser les frissons de ma peau de chagrin
Fondre les mots givrés, iceberg de ma tête.

Habille-moi d’été par tes mains souveraines
De ces doigts musiciens aux tempi de satin.
Leurs caresses ouatées de tissu opalin
Essuient le gris perlé que la douleur gangrène.

Recouvre-moi d’azur de tes yeux magiciens
De leur large marin à la vague enjôleuse.
Leur flux en son transport, son onde amoureuse
Auréolent mon corps de feux follets mutins.

Et la nuit se fait jour en mon âme violine
Le vent couleur du temps aux baldaquins du rêve.
Une robe de lune échappée de la grève
Rayonne de son plein mon âme carmeline.