Temps de lecture
1
min

 Alexandrins Nature

Le crépuscule du soir 

Le Balladin

Le Balladin

839 lectures

60 voix


C’est entre chien et loup quand montent les étoiles
Que descend en tremblant sur l’orbe lumineux,
Un chandelier éteint aux battements des voiles
De l’horizon jetant ses linges cotonneux.

Tout tremble ! Des vapeurs remontent de la Terre.
Le ciel va déposer au coffre de la nuit,
Tout l’or qui a fondu, puis laisse un cimeterre,
Tout l’argent du croissant de la Lune à minuit.

Sur le front de l’azur où se ride un nuage,
La pénombre s’étend et l’ombre qui voyage
Rejette en long tissu sur l’enclume, un profil.

Tout est silencieux. L’astre est mort et la nappe
Guette le froissement des ténèbres que frappe
L’ultime rayon bleu sous l’invisible fil.