228 lectures

49 votes

Personne ne peut savoir
l'importance des instants-ciel
et la douceur des idées partagées
– Seuls les amoureux savent –

Un soir, un soir de brume et de miel,
Son héros prendrait l'air du temps
pour courir l'horizon...
Il aimait bien voler

Elle, l'héroïne, elle penserait sans le dire
« Tes baisers sont si doux que j'ai l'âme qui danse »

Il murmurerait « Je sais »

Elle avait vu, hier, le désamour, les peurs,
la mort et puis l'hiver
La Terre, bien souvent, oubliait ses rondeurs...

Ailleurs comme Ici

Sa robe serait si bleue
qu'il en perdrait conscience...

Il y aurait un petit vent très doux
qui dirait des histoires...

En tournant sa cuillère dans sa tasse de café,
Elle aurait un sourire
Ce soir – c'est sûr – elle avalerait la mer
serait oiseau-conteur
parlerait du Bonheur
comme si elle le savait...

Puis,
sur un cahier froissé,
elle écrirait une page de roman
qu'elle oublierait sûrement sur la table d'un café
dans une ville immense...

La porte s'ouvrirait
Il entrerait
Poserait son chapeau
et la regarderait
Ce serait son Héros.

le café bien trop froid
la robe un peu fripée
les yeux tout fatigués
et la nuit déjà là...

Mais un début d'histoire
au futur du passé
c'est tellement bien comme ça...