Danser dans la clairière Stephaneleparolier

Participant
Grand Prix Printemps 2013

On visait la présidence
D’une île au trésor
On avait de l’arrogance
Chevillée au corps
On voulait à l’évidence
Changer de décor
Que jamais ne nous devance
L’ombre du remords
Le temps avec nonchalance
Balaye nos efforts
Et voilà qu’on se balance
Dans un doux confort

Je veux aller ce soir
Danser dans la clairière
Autour d’un feu de bois
Et d’un pack de bières
Je prendrai ma guitare
Et mon harmonica
Si tu danses avec moi
Il nous reste un espoir

Pour traverser les hivers
Sans faire de grimaces
Et retrouver la lumière
Du printemps en mars
J’en ai connu des revers
Qui laissent des traces
Conservant mes bonnes manières
Pour sauver la face
Les compromis coutent cher
Prennent de la place
Toi te souviens-tu d’hier
Ce bonheur fugace

Je veux aller ce soir
Danser dans la clairière
Autour d’un feu de bois
Et d’un pack de bières
Je prendrai ma guitare
Et mon harmonica
Si tu danses avec moi
Il nous reste un espoir

Avec une désinvolture
Proche de l’abandon
Des cailloux dans les chaussures
Freinent la rébellion
Nos rêves jetés en pâture
Pour un pavillon
Je crois que je me figure
Avoir eu raison
Produit de manufacture
De consommation
Notre amour qui se fissure
Jusqu’à l’implosion


Je veux aller ce soir
Danser dans la clairière
Autour d’un feu de bois
Et d’un pack de bières
Je prendrai ma guitare
Et mon harmonica
Si tu danses avec moi
Il nous reste un espoir

Le prix est terminé mais vous pouvez continuer à aimer.

à découvrir
du même auteur

POÈMES
26 lectures

La pluie tape sur les carreaux
Dépression atmosphérique
J’ai des frissons dans le dos
Dus aux décharges électriques

Douce pause à mes angoisses
... [+]

à découvrir
de la même thématique

POÈMES
1319 lectures 78 votes

Des notes tombent en trombes
De la trombine du trombone

Des notes qui dénotent
Avec d'automnaux tons tintant
D'un duo qui détonne

Des notes tombent en trombes
De la trombine du ... [+]

Lauréat
Grand Prix Automne 2011

à découvrir
au hasard

POÈMES
1575 lectures 162 votes

J'ai dans mon souvenir
Ces demi-morts debout
Entassés dans les camps.
S'ils ont l'air de sourire
C'est qu'ils n'ont plus de joues
Pour y cacher leurs dents.
Entre leurs bras trop ... [+]

Lauréat
Short Edition - Nice Matin

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires, ou
Frederique Panassac · il y a
Regard distancié, rythme des mots, refrain ironique, c'est bien plaisant. Je vote.
j'aime