1
min

Volutes

Yaya

Yaya

65 lectures

76 voix

Dès que Léa ouvrit la porte, elle vit le papier plié en deux. Son prénom était écrit en lettres cursives bleues. Elle reconnut immédiatement l’écriture de Laurent même s’il ne traçait pas habituellement les lettres de cette façon. Avant de déplier le mot, son regard parcourut la table apprêtée. Quelques fleurs naturelles blanches dont le nom lui échappait trônaient dans un vase. A ses côtés, des variétés de thés attendaient d’être choisies, près de tasses aux contours fins. Le tout était disposé avec harmonie. Son regard embrassa ensuite le reste de la pièce étrangement impeccable et s’arrêta sur le canapé où elle reconnut des journaux et le programme du cinéma.
Léa laissa tomber son sac de surprise, défit rapidement son manteau. En le jetant sur le canapé, elle continua à s’étonner de la propreté de l’appartement. Le trois-pièces avait visiblement été nettoyé de fond en comble. Elle revit le désordre et la saleté qu’elle avait laissés deux jours auparavant. Laurent avait pris son tour de ménage à l’avance.
Elle s’assit, prit le papier et, de son ongle, fendit le ruban adhésif. « Voilà pour toi. Bonne dégustation. Je t’embrasse ». Léa savait que Laurent n’était pas très à l’aise avec les mots. Mais voir ces quelques lignes tracées lui mit les larmes aux yeux. En un instant, elle se rappela leur rencontre deux ans plus tôt dans un magasin de thés, l’univers qu’il lui avait fait découvrir. Elle vit en accéléré l’histoire de leur couple, sourit de leurs débuts et pensa à leur récente installation dans un appartement avec vue sur le fleuve. Elle oublia les doutes des derniers jours et se reprocha d’avoir remis en cause leur entente, quelques jours auparavant.
Un coup d’œil sur sa montre confirma à la jeune femme l’heure du thé. Elle aimait le prendre avec son compagnon, sirotant des gorgées aux parfums les plus variés. Ils avaient fait de ce moment un rituel qui n’appartenait qu’à eux. Elle savait qu’il travaillait à cette heure-là et son absence lui pesa davantage. Elle aurait voulu lui parler et déjà le remercier pour cet accueil aussi simple qu’inattendu au cœur du quotidien. Il lui semblait que les petites surprises des premiers temps de leur couple s’étaient raréfiées ; elle fut d’autant plus heureuse de retrouver ces attentions imprévues.
Léa se leva en soupirant, remplit la bouilloire et choisit une des boites rondes à sa disposition. D’un geste sûr, elle égrena les feuilles sèches dont se dégageait déjà un parfum ambré. Elle versa l’eau frémissante et les feuilles dansèrent. Absorbée par la fumée, elle ne vit pas tout d’abord que le papier s’était retourné. On aurait cru qu’une main invisible l’avait basculé. Petit à petit, son esprit prit conscience des mots qui étaient écrits de l’autre côté mais ce n’est qu’une fois qu’elle eût relié les lettres les unes aux autres qu’elle en saisit la portée. Dans les volutes de la fumée du thé, apparaissaient les mots de Laurent : « Je m’en vais. Adieu. »

En compét

76 VOIX

CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Marie
Marie · il y a
Bien mené jusqu'à la chute !
·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Une chute qui ... fait mal. Un vrai talent d'écriture. Aimerez vous "l'invitation" et "reflets" ? Ou Tropique dans un tout autre genre.
·
Nualmel
Nualmel · il y a
Elle est affreuse votre chute ! Comment peut-il faire une chose pareille ? C'est odieux...
·
Virgo34
Virgo34 · il y a
Un récit bien écrit qui déborde d'émotion.
Mon pantoum (Rêve d'ailleurs) est aussi en cavale dans la Matinale. Je vous invite à aller le découvrir.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/reve-dailleurs-pantoum

·
Martin
Martin · il y a
J'apprécie beaucoup votre écriture, et cette façon fluide et graduelle de nous bercer d'illusions, avant cette chute cruelle
·
Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Épaté par l'originalité et les qualités littéraires de votre texte (structure narrative, style). Serais-je un peu fleur bleue à 64 ans ?... touché par la chute. Mon soutien pour un exercice très réussi.
·
Yaya
Yaya · il y a
Commentaire d'un côté, vote de l'autre côté, tous deux appréciés
·
Mjo
Mjo · il y a
La chute est vraiment une chute douloureuse.... Dure réalité. mes Voix
Si ça vous dit vous pouvez lire mon TTC:"Point de côté"

·
Yaya
Yaya · il y a
Une autre douleur ?
·
Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Dure prise de conscience...
·
Yaya
Yaya · il y a
Pour le moins brutale...
·
Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une histoire pleine de douleur et de tristesse ! Bravo ! Je vous accorde tous mes votes ! Une invitation à découvrir “ De l’Autre Côté de Notre Monde”qui est en lice pour la Matinale en Cavale et “Gros père Noël” pour le prix Hiver 2018. Merci d’avance et bonne journée !
·
Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Wouch.... !
Je vote !

·