1
min

 Drame  Famille

Une si jolie chambre

Marilou Rytz

Marilou Rytz

348 lectures

54 voix

On a peint la chambre en vert. Un vert pâle. Un vert lumineux. Un très joli vert. Joli. On ne voulait pas de rose ou de bleu, c’est trop cliché et de toute façon, on voulait garder la surprise. On aurait pu choisir jaune. Pas un jaune citron acide. Un beau jaune, comme celui que choisissent les enfants pour dessiner le soleil. On a hésité. Rouge, c’était hors de question, sur internet ils disent que ça excite, que ça rend agressif. Et blanc, ça fait hôpital. Je suis heureuse qu’on n’ait pas choisi blanc.
Il y a des rideaux en dentelle. C’est ma grand-mère qui les a faits. Elle y tenait, voulait participer. De très beaux rideaux, vraiment.
Au milieu de la chambre, on a mis le petit lit. Un berceau à baldaquin, très joli aussi. On en rêvait tous les deux, alors quand on l’a trouvé sur anibis, on a craqué.
Il y a aussi une table à langer. Elle n’est pas très jolie, mais très bien conçue. C’est une sorte d’armoire murale, qu’on ouvre pour changer l’enfant. J’ai déjà mis tout ce qu’il faut dedans. Les couches, les compresses, des bodys et des petits pyjamas. Il y a aussi des mouchoirs et des lingettes. Et des produits spécialisés, mustella pour peau sensible, crème grasse et désinfectant pour les mains. Je l’ouvrais régulièrement pour vérifier qu’il ne manque rien.
Et puis il y a le cheval à bascule de Justin. C’est un vrai cheval de bois, les couleurs sont un peu passées, mais il reste très beau. On a vérifié, il n’y a aucune écharde.
C’est une petite chambre, avec une fenêtre. Une fenêtre à deux battants. Ce sont des volets, pas des stores qui la ferme. Des volets en bois. On les a repeints cet été.

La porte est fermée. De l’autre côté, il y a les murs verts. Les rideaux et le berceau. Le cheval. La table à langer. Ma main frôle la poignée. Demain peut-être que j’entrerai. Demain. Avec Justin.
Ma sœur m’a proposé de venir, pour enlever le berceau et la table à langer. Elle a même proposé de repeindre en rose pâle. Ou en orange ou en bleu ou en rouge. J’ai dit non, le rouge ça rend agressif, il vaut mieux pas. Et je n’ai pas envie qu’elle vienne. Je n’ai pas envie qu’elle nous aide.
On a décidé de le faire ensemble, avec Justin. Tout vider. Pas jeter, mettre dans des cartons. Et repeindre. Mais on ne sait pas encore la couleur. Au début je voulais mauve, mais Justin a dit non. Mauve, c’est la couleur des lèvres d’Angela.
On va repeindre en jaune. Le jaune c’est bien.

54 VOIX


Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
SimonThierry
SimonThierry · il y a
Argh, on sent un peu venir la fin et ça fout mal au bide peu à peu, malaise croissant. Brrr. C'est d'autant plus violent que la première partie est d'une grande tendresse. Re-brrrr...
·
Ancre
Ancre · il y a
Des pleurs d'enfant à jamais muets derrière cette porte. Le drame se devine à mots couverts, La vie s'enfouit dans la douleur au milieu des couleurs.
·
Adais
Adais · il y a
Votre texte me donne froid dans le dos. Il ramène à moi un souvenir douloureux.... si c'est votre cas sachez que je comprend très bien toute la tristesse et l'impuissance que vivent les parents quand un tel drame apparait dans notre vie. Utiliser l'écriture pour transcender un moment si difficile m'apparait être un bon moyen. Bravo pour la finesse de l'écriture.
·
Marilou Rytz
Marilou Rytz · il y a
Je n'ai pas eu à vivre pareil événement, mais j'en ai été plusieurs fois témoin. Et même en simple spectatrice, j'ai eu besoin transcender ce malheur. Merci pour votre commentaire qui me touche profondément. et je tiens à m'excuser si je ravive des moments trop pénible. votre "enceinte " est magnifique, douceur et tendresse. Bravo, merci.
·
Adais
Adais · il y a
Vous ne pouviez pas savoir... vous n'avez pas à vous excuser chère dame.
·
Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
C'est doux et tendre comme l'arrivée d'un petit enfant. Et vient la chute... terrible...
·
Marilou Rytz
Marilou Rytz · il y a
Merci pour votre commentaire, qui correspond à ce que j'ai voulu montrer. je suis heureuse que vous l'ayez compris.
et merci pour votre "Entre le matin et la fin du jour", un texte magnifique sur l'amour. Vrai. Juste vrai. Et quel plaisir de lire "Dieu soit loué", poème plein d'humour. ça fait du bien.
·
Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
"Une si jolie chambre" ou comment évoquer en creux un tragédie intime et la rendre encore plus émouvante.

Je participe moi aussi au concours avec "Entre Cabot et Loup". Si vous voulez découvrir cette histoire, en voici le lien http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/entre-cabot-et-loup
·
Marilou Rytz
Marilou Rytz · il y a
Un vrai plaisir de découvrir "entre cabot et loup". Un bel exercice sur la langue. Et j'aime votre façon de prendre le lecteur à parti. C'est pétillant et original. Mon vote et mes félicitations !
·
Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci de cette appréciation laudative. L'épithète "pétillant" me flatte. Pétiller est ce que je recherche, encore faut-il que les bulles ne fassent pas Pschitt !
·
Thara
Thara · il y a
Vous avez su avec vos mots, donner une puissance en émotion, à chaque phrase.
On est décomposé de comprendre le remaniement des couleurs, de tout faire retirer de cette chambre.
Chaque mot, sonne comme un coup de poignard, qui fait saigner un peu plus !
·
Marilou Rytz
Marilou Rytz · il y a
Merci pour vos compliments ! J'ai découvert votre "contrat" dont j'admire la finesse du scénario. Vous avez su tisser une histoire complexe en très peu de ligne. Et vous maniez avec talent les dialogues, comme la poésie. Votre célébration de la fin de l'automne est magnifique. "le marronnier à déposé son manteau", un titre magnifique !
·
Thara
Thara · il y a
C'est moi qui vous remercie, pour avoir su faire basculer le lecteur, dans votre récit !
·
Groslapincretin
Groslapincretin · il y a
Marylou, j'espère, sans trop y croire, que ce texte n'est que fiction.
·
Marilou Rytz
Marilou Rytz · il y a
Est-ce une fiction ? je ne l'ai heureusement pour moi pas vécu. Mais la mort in utero n'en est pas moins une triste réalité...
Et vous, êtes vous animé de couleurs et de pinceau ? Vous en donnez admirablement l'impression dans vos "couleurs de la folie". Merci pour ce texte de passion.
·
Groslapincretin
Groslapincretin · il y a
réponse en privé
·
Jo Theroude
Jo Theroude · il y a
Émouvant... je suis resté suspendu au récit en attendant ce dramatique dénouement auquel on s'attend. On voudrait que cela n'ait jamais eu lieu et pourtant, au point final, il faut s'y résoudre... cette histoire est terminée. Je vote !
·
Marilou Rytz
Marilou Rytz · il y a
Je suis encore glacée de votre "ouvre-moi ta porte". Le suspens est habilement créer, j'étais suspendue à votre texte. Je ne pourrai dormir ce soir qu'après avoir vérifier chaque porte...
·
Jo Theroude
Jo Theroude · il y a
merci pour ce commentaire !
·
Kévin Sidhoum
Kévin Sidhoum · il y a
Triste mais si bien amené !
·
Marilou Rytz
Marilou Rytz · il y a
Merci !
J'ai eu le plaisir de découvrir vos magnifiques poèmes. J'ai souffert votre "Disparue". Très bel adieu.
·
Kévin Sidhoum
Kévin Sidhoum · il y a
Je vous en prie, c'est sincère. Merci pour ces jolies compliments, c'est vraiment agréable !
·
Marie-Louise Danchet
Marie-Louise Danchet · il y a
bravo, la triste mise à part, la chute est extra. j'ai beaucoup aimé.
·
Marilou Rytz
Marilou Rytz · il y a
Merci beaucoup ! J'ai également aimé votre "égouttage". Je me suis laissée entrainé dans votre tempête. Félicitation !
·