1
min
Vrac

Vrac

284 lectures

160 voix

Samedi soir je suis allée avec Marcel au Vélodrome. J’essaie de l’arracher au baby-foot, avec l’idée de refaire ma vie avec lui, ça et d’ouvrir à la charcuterie un rayon de pans-bagnats et plats cuisinés dont il pourrait s’occuper. Je l’aiderai un peu au début à préparer les petits farcis, la daube de bœuf à l’oranger, le carré d’agneau en croûte d’herbe accompagné d’un tian de courgettes dans une barquette en aluminium, l’émincé de porc à la brousse du Rove.

Autour du stade, ça sent la badiane et le fenouil, on grille des saucisses aromatisées au pastis. Pas plus mal que les chats aient préféré regarder le match à la télé, sinon ils auraient fait toutes sortes de bonds pour trouer de leurs moustaches et déchiqueter le merveilleux nuage qui flotte à hauteur de nos narines. Je souris à Marcel à travers ce grisant stratocumulus et, le tirant par la manche entre les éventaires des marchands à la sauvette installés au bas des marches, je l’entraîne jusqu’à la tribune Ganay.

Derrière Jean Bouin, le soleil se couche juste. Dans les virages, les South Winners et les Yankee Nord, les Dodgers et les Fanatics poussent leurs clameurs, leurs cris et leurs chants formidables. Marcel, qui se sent un peu perdu, pose sa main sur mes cuisses, à l’entrée de la surface de réparation, pas très loin de la cage gardée par Mandanda, qui s’échauffe sur la pelouse. Je sens que ma stratégie, imparable comme le 4-4-2 sur le tableau noir de l’entraîneur, va payer. Les supporters sont confiants.

Bon, il y avait lundi une double page dans La Provence, je ne reviendrai donc pas sur le pressing inutile des Phocéens, les dribbles de Payet, l’occasion ratée de Valbuena, Reims qui mène 2-0 à la mi-temps, le grondement du Vélodrome, la bronca. Nous tenions cependant le nul, à l’arraché, à la fin du temps réglementaire, jusqu’à ce qu’Oniangué, bien servi par Krychowiack, nous crucifie à trente secondes du coup de sifflet.

42 000 spectateurs qui se taisent tous ensemble d’un coup, frappés de stupeur, ça fait un bruit extraordinaire. Les Ultras du virage sud figés en santons de Provence, il faut l’avoir vu pour y croire. J’ai distinctement entendu une mouche qui volait tenter un trait d’humour : « Qu’est-ce qui se passe ? Quelqu’un est mort ? », puis s’enfuir à tire-d’aile, confuse. Le commandant de bord d’un avion de ligne qui traversait l’ovale du stade en diagonale, en finale pour la 31 à Marseille Provence, coupa ses moteurs et poursuivit son approche en plané, par respect.

Beaucoup plus tard, les conversations ont repris à voix basse dans les gradins, puis les multiples bruits de la ville, comme des ampoules se rallument. Mais Marcel, que je ne savais pas si sensible, s’était écroulé dans un escalier, fortement commotionné. Les marins-pompiers l’ont transporté à La Timone, où il se trouve encore, dans un état stationnaire. Quant à l’Ange au Sourire, il était hilare en remontant dans le car du Stade de Reims.

en compét' !

160 VOIX

CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Untrucbadour
Untrucbadour · il y a
Très agréable à lire... Une défaite de l'OM....Vous avez deviné...ICI C'EST PARIS !! (lol) Bon rétablissement à ce cher Marcel quand même, Faut pas exagérer.
·
Corinne Vigilant
Corinne Vigilant · il y a
Texte agréable à lire ! Je vote pour le carré d'agneau et le tian de courgettes, pour l'ambiance de stade et ce cher Marcel !
·
Vrac
Vrac · il y a
A bien regarder les choses, vous n'avez voté pour rien du tout ! Distraite par la gourmandise ! Mais toute pardonnée
·
Corinne Vigilant
Corinne Vigilant · il y a
Eh bien voilà qui est fait. J'avoue, la gourmandise a eu raison de moi !
·
Isdanitov
Isdanitov · il y a
'' Figés en santons de Provence!''. J'aime. Mes voix ! Peut-être prendrez-vous le temps de lire " Ma muse" publiée parmi les nouvelles? Merci
·
Vrac
Vrac · il y a
J'ai profité de la mi-temps du match pour lire votre nouvelle !
·
Chantane
Chantane · il y a
bon moment de lecture
·
Vrac
Vrac · il y a
C'est l'essentiel
·
Solenn Emmvrique
Solenn Emmvrique · il y a
Joli texte, très bien écrit...bravo***
·
Vrac
Vrac · il y a
J'aurais du être journaliste sportif
·
B86
B86 · il y a
J'ai pas vu le match beau texte c'est bon le fenouil mes votes
·
Vrac
Vrac · il y a
Bon résumé
·
LaNif
LaNif · il y a
J'ai pas vu le match. Je me suis attardée pour goûter au nuage, mise en appétit par tous les haikus qui traînaient de ci de là sur short et parlent de gâteaux. je préfère le salé...
·
Vrac
Vrac · il y a
Badiane et fenouil
piqué d’un clou de girofle
nuage salé

·
Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Pour ce qui est du match, le spectacle est dans les tribunes ce qui me va très bien car le foot . . .
·
Vrac
Vrac · il y a
Je me serais douté que Short n'est pas un club de tifosi...
·
Lézin Zouhln
Lézin Zouhln · il y a
Loufoque sur le foot...c'est pour ça que ça marche...
·
Vrac
Vrac · il y a
Pas sûr que ça marche, je redoute la chute en deuxième division
·
Lise Pluzet
Lise Pluzet · il y a
Pas du tout fan de foot, le rugby par contre j'aime bien. Joli texte, vivant et j'adore l'avant dernier paragraphe.
·
Vrac
Vrac · il y a
Ça devrait marcher aussi pour le top 14 !
·