3
min

Les amants du Charmant Som

Image de Chloé Laroche

Chloé Laroche

47 lectures

85 voix

Elle essayait d’oublier, sans arriver à oublier. Les pentes du sommet du Charmant Som résonnaient encore de leurs rires.
-Je t’aime, criait-elle aux oiseaux des cimes. “Portez-lui mon amour. L’homme que j’aime est parti. Je l’ai chassé. Mais je l’aime. Je veux lui pardonner ce qu’il m’a fait...
-Qu’est-ce qu’il vous a fait ?” demanda soudain un montagnard à l’air étrange qui avait entendu en passant l’étonnante supplique de Célestine.
-Une nuit, il m’a aimée comme jamais il ne l’avait fait, avec douceur, passion et tendresse. Pélléas m’a entourée de doux mots et m’a capturée dans une union infinie de bonheur. Il semblait très lucide et bien présent. Cependant, il avait bu quelques verres et, le lendemain, il m’a dit ne se souvenir absolument de rien, seulement d’un rêve érotique qu’il aurait fait. Il a refusé de me croire. Tout allait recommencer comme avant. Il voudrait dormir dans la chambre d’à côté. Poursuivre platoniquement, en gestes laconiques. Notre amour allait redevenir exsangue de tendresse, désertique de retenue, dénué d’engagement. Alors j’ai quitté Pélléas. J’ai traversé la rivière de l’oubli, comme lui. J’essaye de l’oublier...
-Il ne vous fera plus de mal lorsque vous cesserez de penser qu’il peut encore vous faire du bien.
-Que faire ?...
-Retournez là où est né votre amour et jetez des fleurs à son intention dans toutes les directions... Placez une bougie et allumez-la pour lui... Plantez un arbre à son intention et occupez-vous de le faire grandir. Tout cela vous aidera à faire le deuil de cet amour impossible.
-Comment savez-vous tout cela ? demanda Célestine.
-Je suis un samouraï de l’Amour et je parcoure la terre pour aider les coeurs blessés. Je me nomme Sakoura. J’aide certains à quitter leur compagne ou leur compagnon car ils ne sont plus heureux mais ils restent quand même par lâcheté ou par habitude ou bien par peur de l’inconnu et de la solitude. J’aide d’autres personnes à retrouver l’amour après de nombreuses blessures de coeur et de deuils.
-Il y a t-il certains êtres qu’il nous est impossible de côtoyer intimement ?
-Oui, car l’amour n’arrange pas tout. Il y a des amours impossibles pour des raisons que seul l’univers connaît. Vous pouvez aimer à la folie et détruire votre propre personnalité car l’être que vous aimez ne vit pas sur les mêmes longueurs d’ondes que vous. En amour, vous devez rester vigilante et arrêter la relation, si vous ne vous sentez pas bien avec le comportement de votre partenaire."
Célestine demanda au samouraï de l’accompagner au sommet du Charmant Som le week-end suivant afin de porter des fleurs pour les jeter aux quatre coins de la cime. Sakoura accepta aussitôt. Elle prit alors congé de l’étrange et bienveillant personnage au crâne rasé duquel s’échappait une tresse orange descendant comme un serpent jusqu’aux reins.
Le lendemain, Célestine alla trouver le vieux jardinier de son village pour acheter un rosier et le planta près de la Bourne, rivière témoin de son enfance. Elle parla avec amour et tendresse au petit être couvert de boutons oranges. Les fleurs s’ouvriraient bientôt, laissant poindre l’espoir de la levée de son deuil. Puis, quelques jours après, Célestine prit son courage à deux mains et monta jusqu’à l’auberge du Charmant Som, les bras chargés de jonquilles et de marguerites. Elle y retrouva Sakoura, l’étrange samouraï. Il avait monté sur son dos un sac entier de roses blanches. Au loin, ils admirèrent les trois pics de Belledonne, immenses d’éternité. Chamechaude, en face d’eux, dévoilait dans une brume de foulard oriental le charme sauvage du massif de la Chartreuse. Cette montagne s’élevait˛ comme un hymne à la Force intérieure. Elle semblait dire : “Je laisse monter vers moi ceux qui m’aiment, mais je ne me donne qu’à ceux qui font le tour entier de mes versants. Je ne me donne qu’à ceux qui me connaissent vraiment et avec qui je ressens une connivence profonde de pensée et de partage.”
Lorsque Célestine et Sakoura arrivèrent à la Croix du Charmant Som, ils se découvrirent en nage, transpirant mais rayonnants d’émerveillement devant le spectacle des montagnes les entourant. Ils contemplèrent longuement les toits minuscules posés sur l’écrin de velours vert des vallées de la Chartreuse. Ils se regardèrent et, d’un commun accord, jetèrent les fleurs dans l’espace vide entourant le sommet. La jeune femme pensa alors très fort à Pélléas qui s’éloigna lentement de sa destinée.
Sakoura tendit un fruit à Célestine, après l’avoir ouvert en deux. C’était une grenade.
-La grenade révèle la douceur des souhaits échangés. Ses pépins entourés de feu ramènent l’enthousiasme à la personne qui les goûte. Puisse cette grenade vous apporter, Célestine, la remontée des Enfers vers le renouveau de votre âme, vers le verdissement de votre vie toute entière. »
Célestine prit la grenade et sentit un feu intérieur monter en elle. C’était le feu de la Terre. Le feu de la Vie. L’enthousiasme de vivre. L’envie d’être en mouvement, de ne pas stagner dans une peine de coeur assommante et destructrice. Un amour était né... La liberté d’aimer naît des fleurs offertes. Les fleurs offertes renaissent à la liberté d’aimer. La liberté d’aimer à nouveau refleurit.

En compét

85 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Brennou
Brennou · il y a
Style puissant. Idée originale. Je n'avais pas vu le Charmant Som comme cela mais je n'ai pas eu le temps de tout voir !
·
Image de Untrucbadour
Untrucbadour · il y a
Intimement touché par votre écriture et l'histoire relatée. A 100% dans l'émotion suscitée je vous donne mes 5 voix. c'est un ressenti très personnel, certes mais qui n'enlève rien à la beauté de l'ensemble. Mon court, " Le rocher de Bellevarde " est d'une veine bien différente mais nous le sommes tous; Bonne année.
·
Image de Chloé Laroche
Chloé Laroche · il y a
Je suis très touchée par vos commentaires de soutien et vos votes. Merci infiniment. Oui j'irai visiter vos œuvres et voter aussi dans les deux jours pour mes coups de coeur que sont vos écrits, toujours de qualité.
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Surpris mais séduit par cette approche. Mon vote
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle histoire dans un cadre de paysages somptueux ! Mes votes ! Une invitation à partir en voyage sur ma “Croisière” ( qui est en FINALE ) si vous ne craignez pas la brume en mer ! Merci d’avance et bonne soirée !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croisiere-2

·
Image de Flore
Flore · il y a
Les amours perdus ont une résonnance particulière dans ces montagnes, que Chateaubriand a beaucoup aimés...C'est beau!
·
Image de Didier Lemoine
Didier Lemoine · il y a
Originale façon de voir une région. Le sauveur des amours perdus. + 3 pour Sakoura. Je continue ma lecture des textes de l'Isère. Si tu en as envie, tu peux lire ma princesse. Elle se balade gentiment en finale du prix IMAGINARIUS. Si elle te séduit, aide la à avancer. C'est ici : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-princesse-alexandra
·
Image de Coco
Coco · il y a
La puissance des mots sert magnifiquement les personnages et la nature
...

·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
C'est très beau ..les personnages l'espace le décor l'air ...les mots
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Un joli conte où la montagne devient le lieu et le témoin d'un renouveau dans la vie de l'héroïne.
·