1
min

Le pouvoir des fous

Image de Clément Paquis

Clément Paquis

1012 lectures

412 voix

C'est un mardi matin, quelques instants avant le conseil des ministres, que Charles Bouvier décida de massacrer toute sa famille à l'aide d'une scie-circulaire. En une vingtaine de minutes, Bouvier réduisit en charpie sa femme, ses trois enfants ainsi que le chien. L'information fit scandale, si bien que le ministre de l'agriculture fut dépêché en catastrophe pour prendre la parole et ainsi répondre aux hurlements qui lui parvenaient des réseaux sociaux.
« Le gouvernement est profondément choqué par cet acte barbare, et nous sommes bien décidés à y répondre de la manière la plus ferme, notamment en procédant à l'interdiction immédiate, totale et définitive, des scies-circulaires à l'intérieur de l'Hexagone. »
Sur les réseaux sociaux, on poussa un soupir de soulagement, puis l'on retourna traquer le chanteur, l'acteur, l'homme politique ou le présentateur TV à l'humour définitivement trop noir ou trop osé pour être conforme à ces valeurs progressistes qui sont les nôtres.

Deux mois plus tard, peu de temps avant que le président de la République ne rende hommage aux martyrs de la grande guerre, l'on apprit que Tarik Benboulian, trente-quatre ans, avait décidé de faire de la soupe avec les organes génitaux de son épouse, le tout assaisonné d'une poignée de romarin, de sel et d'huile d'olive.
« Toujours les mêmes ! » hurla la droite des réseaux sociaux, demandant à ce que l'on rétablisse la peine de mort, la torture, et que l'on rouvre les bagnes pour y faire travailler à vie et dans la douleur ces fumiers d'assassins qui salissaient tout espoir d'appliquer un jour le vivre-ensemble à notre beau pays.
Le secrétaire d'État à la gastronomie prit aussitôt la parole, assurant que le gouvernement n'allait pas en rester là, et allait édicter de manière imminente, une loi dévolue à réguler la vente d'huile d'olive, de romarins, et qu'une surveillance toute particulière serait appliquée afin de garder à l'œil les consommateurs d'herbes de Provence.

Lorsque trois mois plus tard, Jacques Grosbouillon assassina son voisin ainsi que toute la famille de ce dernier, arrachant leurs cervelles de leurs têtes pour en faire de la terrine de campagne, les réseaux sociaux tonitruèrent à l'unisson que c'était un scandale, et que le pouvoir avait vraiment intérêt à agir avant que le retour des années sombres ne se fasse sentir.

Le président de la République prit donc la parole en personne, et annonça qu'aucune mesure ne serait prise par le pouvoir. Devant les cris de protestations en provenance de l'Internet, il se dépêcha de préciser qu'il était déjà interdit depuis fort longtemps de se trouver en possession d'une cervelle sur le territoire de la République, et que cette loi avait été rigoureusement appliquée par le bon peuple de France.

En compét

412 VOIX

CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Corinei
Corinei · il y a
Mes voix et je le mets sur mon FB trop bon
·
Image de Michel Allowin
Michel Allowin · il y a
Si peu décalqué du réel
·
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Je note les recettes ; j'aime bien surprendre mes invités ;-)
·
Image de Elo7544
Elo7544 · il y a
J'adore! +5
·
Image de Klelia
Klelia · il y a
Humour décapant ! Enfin la vérité éclate !!!
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
En effet, impossible de légiférer quand la chose à interdire n’existe plus...
Une bouillie sanglante sauvée par une chute d’une logique imparable !

·
Image de Billy
Billy · il y a
Ah ce phénomène d'action/réaction ! Jubilatoire !
·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
La cervelle est devenue un luxe. Si on ne veut pas prendre le train de toute cette dinguerie qui nous entoure, on le paye cher en isolement, en amitié, au boulot, sans parler des réseaux machins ... Ce texte est surprenant, non convenu, et ne cesse, derrière le comique, de dénoncer la connerie humaine.
·
Image de Charbo
Charbo · il y a
le "bon peuple francais" à travers votre prisme est un régal - mon vote
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Vous avez entièrement raison Clément, il vaut mieux en rire et votre humour est un vrai bonheur à savourer sans modération ! Petit bémol, si vous le permettez, dans la deuxième phrase j'aurais écrit " réduisit" et non "réduit" pour respecter la concordance de temps . . . Quoiqu'il en soit je vote avec un grand sourire et vous remercie pour ce moment très récréatif mais qui ouvre sur la réflexion, à bientôt !
·
Image de Clément Paquis
Clément Paquis · il y a
Ah oui très juste pour la concordance des temps, merci =)
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
De rien Clément, au plaisir !
·